So happy Tanh : 10 ans

Le jour de ta naissance, je ne sais pas ni où j’étais, ni avec qui. Peut-être que je marchais dans les champs, le nez au vent. Peut-être que je travaillais, que j’avais le nez dans les papiers. Peut-être que c’était un dimanche. Peut-être que c’était en mars ou en décembre. Peut-être que c’était en septembre. Le 29.

Voilà. On va dire que c’était le 29 septembre.

Je t’avais imaginé cent fois. Tu aurais pu t’appeler Ella, venir d’ici ou de là-bas, avoir quelques mois ou un peu plus. Mais tu es né  au creux de mon téléphone, quinze petits jours avant tes quatre ans.

Tu as dix ans aujourd’hui, mon amour. Si je ne sais rien de tes premiers gestes , j’ai appris avec toi tous les suivants. Tes câlins, tes danses ninja, tes doigts posés à plat et tes yeux dans le vide, tes courses à vélo, ton adresse incroyable et ton application à vouloir bien faire, tes mots écrits sur le cahier ligné avec toute l’attention qu’ils méritent, ton front transpirant quand tu joues à la pala et ta concentration quand tu tapes dans une balle de golf.

Ce premier 29 septembre là, j’ai commencé à te murmurer des mots doux. Ils parlaient de rire, de bonheur, d’amour bien sûr, de frères et de soeurs, de papa et maman, de famille, d’école et de découvertes, de livres et de cinéma, de planètes et d’étoiles, de choses à ne pas faire aussi. J’ai prié les oiseaux migrateurs pour qu’ils te les amènent, qu’ils se trompent de route et atterrissent à Hanoï, mais je crois bien que c’est le vent qui te les a offerts, depuis la fenêtre sous laquelle se trouvait ton lit à barreaux. Le vent, encore lui. Il t’a trouvé du côté où le jour se lève.

Ce soir, à l’heure du coucher nous serons encore trois à nous pencher doucement vers toi pour te souhaiter une bonne nuit. Je serai là, assise près de toi , elle sera quelque part, dans un coin de ton cœur. Toujours. Et ton père, aux pieds du lit, te sourira ou voudra te croquer les pieds. Parfois un papa, c’est fatigant. Surtout le tien, tu dis.

Happy dix. Mon amour.

Pic by Ariane L

 

 

 

28 commentaires sur “So happy Tanh : 10 ans

  1. Bon anniversaire Tahn! Que cette année de plus t’apporte plein de bonheurs en tout genre, ainsi qu’à tous ceux qui t’entourent et qui t’aiment.
    Et bonne fiesta demain avec tes copains! Et bon courage à ta maman. 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Moi, je souviens…
    Après ta maman, ton papa, tes sœurs et ton frère nous avons été les premiers à faire ta connaissance. Ce jour là, tout s’est bousculé parce que ce n’était pas du tout prévu comme cela. Je me souviens de ce petit garçon, au regard en biais, portant des vêtements bien trop grand pour lui, entrant dans une salle du tribunal d’Hanoï sur lequel l’ensemble de l’assemblée s’est retournée car nous t’attendions. Une petite fille, sagement assise avec sa couronne de princesse sur la tête (ça ne s’invente pas) attendait elle aussi.
    Et puis après une très longue cérémonie, nous sommes rentrés à l’hôtel et je n’oublierai jamais ce 1er repas où tu avais la tête dans ton assiette.
    Happy ten mon Tanchou
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. J’adore ! Ce bel hommage à tes 10 ans tanh, happy Birthday !
    Que de beaux souvenirs qui se construisent depuis ton arrivée au sein de ce foyer chaleureux. Tu étais déjà si grand dans le coeur de tes parents qu’on ne voyais pas que tu étais un petit Ninja. Une belle soirée à vous, je vous embrasse. Tendres pensées.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.