Les choses qui reviennent

Je suis quelqu’un d’habitudes qui aime la routine. Vous allez penser « mais quelle horreur! La routine?! Très peu pour moi. La routine, c’est beaucoup trop ennuyeux. » J’entends un petit peu partout (et même hier soir dans un film à l’eau de rose) que c’est quand tu sors de ta  zone de confort que commence ta vie. Je suis un peu d’accord. Un peu seulement.

Comme je vous le disais dans un précédent article, la routine il n’y a rien de mieux pour : aller vite (et passer à autre chose) , ne pas perdre de temps (et en gagner), elle procure un sentiment de sécurité (et qui a dit que le sentiment de sécurité était mauvais?), et puis la routine a une grande qualité, celle de me mettre en confiance.

Comme les enfants, j’aime la jolie routine des choses qui reviennent et les habitudes qui structurent le temps, pour ne pas se perdre en route et courir sans savoir réellement pourquoi on le fait et surtout après quoi.

J’aime l’assurance que le froid reviendra, que l’été est au bout des giboulées. J’aime les dentelles de souvenirs que l’on rebrode à l’infini, avec de grands fils de soie colorée ou des fils d’or et d’argent.

J’aime ma zone de confort, celle-là même dont on dit qu’il faut savoir sortir pour aller là où tout se passe. J’en sors, mais ce que j’aime par dessus tout, c’est y revenir après avoir parcouru le monde et bougé mes propres montagnes. Elle peut se trouver sur le grand canapé où il n’y a jamais de problème ou sur le bord de son lit quand les ombres nous prennent, contre le chambranle de la porte de la cuisine ou sur le transat au milieu du jardin, là où poussent les hautes herbes. J’aime les saisons qui passent et qui reviennent, toujours à temps, juste avant que l’on se lasse, le départ des hirondelles depuis le fil électrique et les premières fleurs au jardin sur lesquelles on s’émerveille. Le soleil qui se lève et qui descend l’horizon jusqu’à plonger dans l’océan, le ciel qui rougeoie et nos exclamations, comme si c’était la première fois. J’aime le vent qui soulève les jupes et la pluie qui toque aux carreaux, le soleil qui nous cloue sur place et la neige qu’on espère, le nez levé vers les nuages bas. J’aime les rires des enfants qui s’épuisent au fil de la montée du grand escalier, les bougies que l’on souffle, à intervalles réguliers, le chant de l’océan qui se calque au rythme de mon coeur, la sonnerie de l’école et mes pas qui martèlent le trottoir, les vendredis soirs.

J’aime les deuxièmes fois et toutes celles d’après.

6 commentaires sur “Les choses qui reviennent

  1. J’aime tes mots sur la routine autant que j’aime ces habitudes que l’on prend -qui ne durent jamais éternellement, nos emplois du temps respectifs viennent la faire éclater tous les ans en septembre… La ré-assurance d’être au bon endroit au bon moment pour les esprits trop remplis qui se soucient d’avoir semé en route un rendez-vous avec un parent, un enfant (qui est bien parti en tenue de sport parce que c’est le jour du sport), un médecin ou un soignant qui vous attend… J’aime le rendez-vous hebdomadaire et tous ces cadres… qui permettent d’en sortir si on en a envie ou à l’opposé de s’y réfugier.

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’aime pas la routine, même si tes mots me donnent envie de la rencontrer.
    La routine des saisons, je la trouve par contre bien agréable, même si l’été a été bien trop court cette année et que j’aurais aimé que l’automne prenne son temps. Mais bon c’est romantique l’océan sous la pluie….

    Ce qu’il me déplait le plus avec mon presque nouveau métier à mi-temps, c’est justement les horaires très routinières dont je n’ai jamais eu l’habitude jusqu’alors:
    9-18h , du lundi au vendredi
    et on se repose samedi et dimanche!
    Ce qui me déplait dans cette routine, c’est d’avoir finalement les mêmes horaires que la majorité, les mêmes encombrements, les mêmes horaires de balades, de retrouver les gens que je ne connais pas aux mêmes heures que moi en masse dans les mêmes endroits que moi.
    alors heureusement il ya mon autre mi-temps qui me permet de garder cette touche de folie, où chaque semaine qui commence est particulière puisque avec les gardes de nuit et de WE, le temps de travail est explosé dans la semaine et réserve des plages horaires de liberté quand tout le monde est au boulot.
    Mais là, aujourd’hui, j’ai une furieuse envie de routine, que disparaisse le chantier des objets qui n’ont pas encore trouvé leur place dans l’appartement, que je me réveilles tous les matins avec pour seul soucis de contempler l’océan et de voir quel temps il nous amène pour la journée.

    Aimé par 1 personne

  3. Je te rejoins complètement . Moi aussi j’aime ma routine, tu vas me dire que je suis toujours entre 2 valises, et c’est vrai. Mais j’aime fermer une valise quelque part, en sachant que je vais l’ouvrir ailleurs où une autre routine va s’installer. Quand j’arrivais à la clinique et que mon premier RV du lundi matin était avec Mme Lajoie, ma semaine était plus jolie, enfin plus jolie que si elle commençait avec Mr Vandeputte. Donc de manière routière je gardais le rv avec Mme Lajoie. La routine de payer mes factures le jeudi, m’enlève du stress, et me rend la vie plus simple. La routine de regarder un film le soir collé avec mon homme sur le canapé, je ne la changerai pour rien. La routine d’aller régulièrement au sport est bien plus agréable que la reprise après des mois d’abstinence. La routine de regarder la mer, de méditer à la même heure, de me brosser les dents après avoir enfilé mon pyjama, d’ouvrir mon lit et de me blottir contre mon homme puis de me tourner pour m’endormir, tout cela me rassure.
    Et puis quand la routine s’en va une autre prend sa place, comme par exemple j’ai pris la routine de lire ton blog, et ça me fait du bien.
    Aussi selon la routine habituelle, en fin de message : Bisous

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.