La correction des devoirs

J’ai bien fait d’attendre aujourd’hui puisque trois retardataires sont venues répondre aux questions absolument existentielles que je vous avais posées. Mais aujourd’hui, place à la correction. Je vous ai assez fait attendre.

  1. De quel paquet de bonbons ne peut-on vous extraire qu’avec difficulté ? d’un paquet de nounours à la guimauve.
  2. Quel moment bizarre avez-vous immortalisé en photo ? beaucoup je pense. Je me souviens d’un cliché papier que j’ai déchiré après l’avoir fait développer (c’était au temps où le numérique n’existait pas). J’ai aussi brulé le négatif. Et? Bé du coup si j’ai fait tout ça, ce n’est pas pour vous dire de quoi il s’agissait!
  3. Racontez-moi votre semaine en quatre mots: séries pluie enfants découvertes
  4. quel futur projet va vous permettre de passer les deux mois à venir (jusqu’aux cadeaux?!) Est-il besoin d’en parler à nouveau ?
  5. Quelle question aimeriez-vous me poser ? Ah ah ah!

je garde la photo de Jodie, le bonbon de Corinne, la réponse 4 de Marie, la semaine de Anne-Laure, et celle de Marieal, la photo de Cécile, le bonbon de Karinne, la photo d’Emilie, le projet de Claude, les bonbons de Christelle02, le projet d’Amélie Jeanne, la photo de Christelle A, la semaine de Sonia, la semaine de Guilou, les bonbons de Val, et la semaine d’Aurore, de Kiki, les nounours en chocolat.

Vos questions : je suis née à Tonneins, petite bourgade désaffectée aujourd’hui où l’on fabriquait les cigarettes, mais ça c’était il y a longtemps. Je viens donc du Lot et Garonne, mais je ne suis pas sûre que ce soit la réponse attendue. Je viens du monde de l’entreprise, là où le besoin de parité est inversé. Une entreprise que nous avions créée mon mari et moi. Je m’occupais des RH (130 personnes dont 4 garçons) et de plein d’autres choses (la comm, le bien-être, la nouveauté des process), mais un jour ça n’a plus été du tout. Alors pour ne pas tout gâcher, j’ai lâché l’éponge et lui, a continué. C’est pour quand? Bientôt j’espère. En quoi est-ce que je crois? Vaste question parce que la réponse est changeante. Dans ma famille je suis celle qui croit le plus mais on part de vraiment très loin. Sinon, j’essaie de croire en moi. C’est presque un boulot à plein temps. Comment ça va? Ça va bien! Quel serait le cadeau insolite dont tu rêverais, celui que le Grand Bonhomme rouge laisserait dans tes souliers le 24/12 ? interdit de parler d’abstrait … un vrai truc, tangible, simple, … Hé Ho! On n’avait pas dit que c’était moi qui posait les questions compliquées ? Un vélo électrique (mais j’ai peur qu’il prenne la poussière), un appel d’un éditeur (on peut croire au père noël non?), Est ce que le regard des autres ou la « lecture » des autres est importante pour continuer le blog? Bien entendu! Si t’as pas de lecteurs, ça veut peut-être dire que tes écrits ne touchent personne, qu’ils ne plaisent pas, ne sont pas bons. Étant donné que mon blog n’est pas facile d’accès comme peuvent l’être les blogs où il y a davantage de photos que de mots, que le mien il faut savoir lire (et parfois se laisser aller à ne pas tout comprendre) je suis contente de l’audience qu’il a.  Je crois que si j’avais dix personnes par jour je me serai lassée. Je crois. Bien sûr on est loin des chiffres de certains, mais lundi, vous avez été près de 1700 à vous retrouver dans mon salon. Heureusement vous ne faites pas toutes les devoirs… En ce qui concerne les questions, et bien je me creuse la tête pour les trouver. J’en vois passer certaines ici ou là, et d’autres me sont parfois posées par Mister T. J’ai un petit réservoir où je les range, mais j’avoue que certains samedis c’est difficile. Pour le prochain j’ai deux options qui avancent en parallèle. À un moment, le choix se fera, mais pas tout de suite. La première idée tourne autour de la question : « peut-on continuer à aimer nos parents quand on apprend leurs secrets » ou « les parents sont des enfants comme les autres ». La deuxième idée c’est « se tromper deux fois c’est une erreur, se tromper trois fois c’est un choix » (a t-on le droit à une troisième chance?) En ce qui concerne le petit tour à Pau, ce sera avec plaisir (donne-moi tes dates). Mes bêta-lectrices ont terminé leur travail. Plusieurs nous lisent ici. J’ai apporté les modif qu’elles m’ont suggérées (de très bonnes modif, j’ai de la chance) et mon manuscrit est chez la correctrice jusqu’à Noël. J’espère l’envoyer en Janvier. Les devoirs du vendredi soir c’est presque les devoirs du week-end, non? Mais du coup quelle est donc la question qui mérite un petit diable violet? Je m’interroge… Ah! et je viens pour le salon de Livre.

Belle journée à toutes!

3 commentaires sur “La correction des devoirs

  1. Le Lot-et-Garonne ! Toutes mes vacances d’enfance, les cousines, les grands-parents, les tantes et les oncles et même, et surtout (et surtout) les grand-tantes, grandes figures familiales, chacune dans son genre, les patins à roulette sur l’esplanade, le château de Bonaguil (OK là c’était le Lot) devenu notre terrain de jeux, la maison de Nana qui fuitait de partout mais dans laquelle on a tant ri. Tant ri. Tellement.
    Nous avons enterré cette année la dernière de cette génération, celle qui était la plus drôle de toutes, et je n’ai pas pu regarder du côté de la maison de Nana en face de laquelle se tient pourtant l’église.
    Je n’y reviendrai plus jamais, là. Plus jamais. Trop de choses ont déjà changé, le village est devenu triste, vide. Et j’y ai de trop jolis souvenirs pour les salir. Je déteste revenir sur les traces du bonheur. C’est s’exposer forcément à des déceptions.

    Merci pour ta longue réponse. 130 personnes dont 4 garçons ? C’était dans quel domaine ? Esthétique ?
    Coiffure ?

    Aimé par 1 personne

    1. En fait, le château de Bonaguil est à cheval entre trois départements, donc selon l’endroit où tu jouais tu étais dans le Quercy, le Lot et Garonne ou le Périgord! (Coiffure, ce qui explique qu’avoir les cheveux gris était un véritable acte de rébellion ;))
      C’est très joli « je déteste revenir sur les traces du bonheur ».

      Aimé par 1 personne

  2. J’aime bien tes deux idées mais j’aimerai vraiment lire ce que tu écrirai sur les parents. Ce n’est pas tout à fait la même idée mais j’ai tendance à penser qu’on devient adulte le jour où on comprend que nos parents font des erreurs comme les autres.

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.