Quinqua Power #1

Et voilà, il fallait s’y attendre, une nouvelle catégorie fait son entrée dans le blog. Promis je ne vais pas vous harceler avec les problèmes liés aux quinquas, d’abord parce que vous n’avez pas toutes cet âge canonique et puis parce que je ne suis pas certaine d’avoir suffisamment de munitions. Mais eux, là, les 10 commandements de la quinqua, j’avais bien envie de vous les partager, parce que c’est ce qui a régi l’histoire de Marie dans « Parce que la vie ne suffit pas », ou celle de Nathalie, on ne sait pas trop, vous savez c’est l’histoire du fil avec lequel l’araignée tisse sa toile.

Les dix commandements de la quinqua cru 2018, vus par moi. 50 ans moins 4 mois.

  1. Tu occuperas le territoire : Et le territoire de la quinqua, n’en déplaise aux autres catégories est XXL et ne se résume plus à « boulot, école des enfants, trajet en voiture ». En ce qui concerne ma vision d’occuper le territoire, je ne l’ai pas encore trouvée, elle se loge dans de minuscules choses : plus personne ne me pique la place dans la file du supermarché (au pire, on me demande l’autorisation de me passer devant en prétextant « j’ai un train dans cinq minutes ») et sur le dance-floor, je me moque éperdument de ma façon de gesticuler et du coup, j’occupe un territoire plutôt vaste que personne ne songe à empiéter (parce que j’écrase les pieds sans dire pardon)
  2. Tu forceras le respect :  Tu es celle qui a connu les voyages de sept heures en voiture sans que papa ne s’arrête une seule fois, sans qu’aucun enfant ne soit accroché à l’arrière (et même les adultes à l’avant) et que même des fois ton frère dormait sur la lunette arrière et ta sœur au sol. On était fou! Tu es celle qui a connu les voitures remplies de fumée de cigarette (même quand il y avait des enfants), celle qui ne lisait pas la liste des ingrédients sur les paquets de bonbons et se foutait complètement qu’il y ait des E machin), celle qui a connu la télé en noir et blanc, avec une seule chaine dont les émissions débutaient à 19 heures. Tu es celle qui a pris la pilule et fumé en même temps sans que personne ne trouve rien à redire, celle qui a commencé à aimer en pleine crise du Sida, celle à qui on a mis un stérilet tant décrié aujourd’hui, et qui ne te permet pas de savoir si tu es ménopausée ou en pré ménopause, de toute façons ça ne change pas grand-chose, ça fait plusieurs années que tu n’as pas vu le bout du nez de tes règles.
  3. Tu diras le fond de ta pensée : plus on vieillit plus on s’approche de l’essentiel. Et on le dit. Si tu as cinquante ans cette année, tu es née l’année de la révolution, de là à dire que tu es une révolutionnaire, il n’y a qu’un pas que je franchis toujours allègrement. Alors ta révolution, porte ton nom, It’s up to you!
  4. Tu afficheras ta force tranquille : alors que les jeunes mamans courent dans tous les sens et crient beaucoup, tu es celle qui ne moufte pas quand on lui dit que « non, Mister T n’est pas à la garderie ». Tu es celle qui rit et qui dit qu’il a dû rentrer seul à la maison. Si tu avais trente ans tu te mettrais à courir jusqu’à la maison, mais bon, tu as cinquante ans alors tu marches. Ce qui se passe en off, personne ne le voit : Bordel il n’a pas les clés, il ne peut pas enjamber ce putain de portail électrique de merde, mais franchement qu’est-ce qui nous a pris de le mettre, et puis avec cette merde d’alarme comment il aurait pu rentrer.  On n’avait pas dit qu’il n’avait que dix ans? À dix ans, aucun de ses frères et sœurs n’ont jamais essayé de rentrer seuls. Putain, il va s’en prendre une… enfin, si je le retrouve. Putain qu’est-ce que je vais dire à son père, à ses sœurs, à son frère, « hey j’ai perdu Mister T! »
  5. Tu honoreras ton corps : salle de sport, marche, natation, régime équilibré, yoga, méditation, épilation, salon de coiffure, randonnée, surf. (À l’intérieur de cette énumération se trouve une pub, payée par Franck Provost, l’as-tu trouvée?)
  6. Tu riras beaucoup : d’abord parce que ça fait du bien, mais aussi parce que c’est le meilleur anti ride bio que je connaisse. Et parce que ça fait moins de dégâts sur le mascara.
  7. Tu resteras sexy : Plus on vieillit plus on fait le tri dans les apparences et je crois que ça a du bon, l’authenticité.
  8. Tu cultiveras ton mystère : Moi par exemple, je dis que j’ai 51 ans et une double vie, mon interlocuteur se perd en conjectures : OK elle ne triche pas sur son âge, mais qu’en est-il de sa double vie ?
  9. Tu rêveras encore : parce que tout reste possible à cinquante ans. Il n’est pas interdit de se réinventer et de réenchanter son quotidien. Mais personne ne le fera pour toi. Ça, à ton âge tu l’as bien compris.
  10. Tu suivras ta passion: que tu aimes les chansons vintage que nous piquent les quadras en piaillant qu’elles ont grandi dessus (non, mais t’as qu’à croire, t’avais à peine trois ans) ou que tu adores le tricotin, fais ce qu’il te plait, sans te soucier du regard des autres, au moins pour te faire plaisir et être heureuse. Le bonheur, même s’il n’est pas le plus intéressant en littérature, c’est quand même ce qui nous anime le matin.
  11. Et puis : comme le dit Florence Foresti, avoir 50 ans c’est comme avoir quinze ans avec une carte bleue, alors j’attends impatiemment cet été (même si j’ai déjà un peu, un tout petit peu commencé)

Pic by Jacob Owens from Unsplash

PS: J’ai retrouvé Mister T à la maison, une histoire de jardinier qui avait laissé le portail ouvert, de porte restée ouverte et d’alarme qu’il a su débrancher. Et? Ah non, je ne l’ai même pas grondé. Je vous signale que je n’ai plus 30 ans!

20 commentaires sur “Quinqua Power #1

  1. Même avec 20 ans de plus on a toujours 15 ans, dans la tête bien sûr !
    Moi j’ai eu 20 ans avec le début des manifestations de mai 1968, ça laisse des traces, peut-être imperceptibles mais je me rends compte maintenant ( oui il a fallu du temps pour que j’ose le dire) que finalement j’ai lutté, à ma façon, contre le diktat des hommes, des institutions et le qu’en dira-t-on, mais je suis toujours fleur bleue à fleur de peau.
    Mister T t’a bien eue !!!

    J'aime

  2. 50 ans? Dans 7 ans jour pour jour! Tu donnes envie 😊
    La semaine passée, Madeleine n’est pas sortie du collège. Elle n’est pas montée dans le bus. Quand je me suis retrouvée seule devant l’établissement, que je suis allée demander au chauffeur si elle était là, que les surveillants On commencé à courir partout, je suis aussi restée zen: Il y avait forcément une explication rationnelle. Effectivement, elle était partie avec Marc (mais Que faisait-il là?!) et on ne s’était pas vus (Il faut dire que je papotais avec une ancienne collègue).
    J’aime bien ta nouvelle rubrique!

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai 50 ans moins 7 ans et ca me fait trop bizarre de l’écrire dans ce sens. D’habitude je parle plutôt de 40 et des poussières. Avec l’âge j’ai appris a mieux me connaître, à dire non, à me sentir plus forte et je me retrouve bien dans ce que tu dis… Affaire à suivre. Merci pour cet article.

    Aimé par 1 personne

  4. bon, alors pour moi, ce sera 50-1 cet été, mais je suis bien d’accord avec toi et j’ai pris de l’avance pour plusieurs règles des 50 :
    -je dis ce que je pense, et peu importe si cela dérange,
    -j’affiche mon côté zen sur les mêmes choses que toi (quoi, il a une bosse ? Devant la maîtresse en panique : « oui, ben ce n’est ni la première ni la dernière, ne vous en faites pas » … et moi de sourire devant son regard incrédule (il est tombé la tête la première quand même… »); ;
    -je rêve encore
    -je cultive ma passion
    Bon peux mieux faire sur le côté sexy, mystère… mais c’est normal, j’ai encore un peu plus d’un an pour y arriver, non 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Qu’il me parle ce billet, à 50 ans moins 10 mois ! Je m’y retrouve tout à fait. A part que je n’ai plus de « petit » à la maison, et que donc, le truc de Florence Foresti là, c’est encore plus vrai.
    Mais plus calme, plus sereine, plus à l’écoute de moi-même, …
    Merci pour ce joli billet.

    Aimé par 1 personne

  6. J’adore ! Personnellement le « fais ce que tu aimes fiche-toi de ce que pensent les autres » est adopte depuis les 40. Quelle liberté ! Je travaille sur le « dis le fond de ta pensée ». Pas facile car implique de faire du tri dans le relationnel. Mais néseccaire. Et liberté aussi !!! Bisous!

    J'aime

  7. Je suis pile au milieu de gué entre 40 et 50 … il me parle ton billet .
    Et non je ne pars pas en courant quand la jeune fille qui fait bosser num 4 m’appelle parce que ça fait une heure qu’elle l’attend devant Le collège – et qu’il n’est pas à la maison- il avait pris le bus.

    J'aime

  8. 12.tu prendras le casier 50 !
    Pour le 4, je suis pas sûre que l’âge y fasse quelque chose , je te dirai ça dans quelques mois…moi à 50 ans ,je fais tout à l’envers, je deviens maman!
    Moi qui suis plus ancienne que toi de quelques semaines, je sais que Mai 68 n’a pas vraiment coulé dans mes veines: le seule obsession de mon père à l’époque, c’était d’avoir un bidon d’essence toujours plein pour pouvoir rallier la maternité! j’ai tué l’esprit révolutionnaire de mon papa au stade utérin, pas mal non?

    Aimé par 1 personne

  9. 50+3 !!! J’adore ton billet celle qui a connu les voyages en voiture de 7h ça me parle tellement : voyage en 4L les parents, le boxer, les 4 enfants le chat et la cage de l’oiseau, voiture enfumée par le père!!!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.