Le jour où je n’ai plus eu peur

Avant, j’avais peur de beaucoup de choses : des sirènes qui hurlaient alors que j’étais sagement assise à mon bureau dans la classe de CM2 de Mr Garrigues par exemple, parce que j’étais persuadée que quelqu’un de ma famille avait eu un accident, des camions qui passaient devant le portail, de rencontrer des gens inconnus, parce que que le problème des gens inconnus, c’est qu’on ne les connait pas (Marie dans Parce que la vie ne suffit pas).

J’avais peur de parler aux médecins, ces êtres étranges qui une fois vêtus de leur blouse blanche prononcent des mots incompréhensibles pour le commun des mortels, en jouant avec leur stylo bic et qui ne se rendent pas compte que le dit stylo a fait des marques sur la poche. De faire la position du chien tête en bas dans une salle de yoga bondée. De ne pas reconnaitre les gens à la descente du train (Genre une fois je devais aller récupérer mon beau-frère et j’ai psychoté tout le trajet en me disant que je n’allais jamais le reconnaitre. Je ne l’avais pas vu depuis deux mois et le connaissais depuis quinze ans. Je l’ai reconnu, j’en aurais presque dansé sur le quai) ou à l’aéroport. De conduire seule. De conduire la nuit. De conduire une autre voiture que la mienne (j’ai peut-être un problème à ce niveau là). De donner mon avis, persuadée que j’étais, qu’il n’avait aucun intérêt pour le commun des mortels, parce que mon avis était changeant.

Je me suis dit qu’en vieillissant les choses finiraient par s’arranger. Malheureusement pour moi, j’ai eu des enfants et j’ai commencé à avoir peur pour eux. Une fois devenus grands à leur tour, les sirènes se sont mises à les concerner.

Récemment, une amie m’a dit « toi, t’as peur de rien ». Je suis tombée de haut, parce que j’ai l’impression d’avoir peur de tout plutôt que de rien. Elle m’a dit « mais n’importe quoi, t’es chiante » Alors j’ai essayé d’énumérer les réactions récentes qui tendraient à prouver que je n’ai plus peur. Et ? J’en ai trouvé.

  1. Je n’entends plus les sirènes, rapport à mes oreilles semi sourdes, donc elles ne m’inquiètent plus, mais est-ce à dire que c’est une avancée ?
  2. J’ose donner mon avis, même si cela peut avoir des dommages collatéraux pour Petite Chérie.
  3. Je suis allée en Adoptie.
  4. J’ai changé de vie.
  5. J’ai osé dire au radiologue  qui m’avait engueulé parce que j’allais le voir trop tard (par rapport au symptôme énoncé) puis qui m’a engueulé à la sortie parce que je n’avais rien, s’il était bi polaire ou si j’avais droit à un traitement de faveur.
  6. J’ai publié un livre. (oui, je sais, vous savez), mais c’est quand même une preuve non?
  7. Je me suis inscrite à la salle de sports
  8. Et je fais le chien tête en bas.

Mon amie a peut-être raison en définitive, et vous, de quoi n’avez-vous plus peur ?

Pic by Daniel Straub

 

13 commentaires sur “Le jour où je n’ai plus eu peur

  1. Voilà encore un questionnement qui tombe à pic, je suis une boule d’angoisse en ce moment alors je vais m’y plonger et comme à chaque fois je vais ressortir de ma réflexion toute ragaillardie … merci, bises et bonne journée

    Aimé par 1 personne

  2. Encore un point commun … on me dit « forte » et « n’ayant peur de rien », … s’ils savaient !! Juste une façade, une carapace pour affronter la vie… j’ai peur pour mes enfants, j’ai peur que mon fils ne parle jamais, j’ai peur qu’il ne trouve pas sa place dans notre société, j’ai peur que ma fille soit victime de tout un tas de choses, j’ ai peur quand j’entends les sirènes près de chez moi, j’ai peur de changer de vie, j’ai peur d’être lue, j’ai peur parce que là tout de suite, en ce moment, se tient la commission MDPH qui statuera sur l’accompagnement scolaire de mon fils … ou pas, … mais en même temps, je n’ai pas peur des araignées, ni des souris, je n’ai pas peur de me retrousser les manches pour défendre les intérêts de mes enfants, de remuer ciel et terre pour trouver des solutions pour les aider à grandir, je n’ai pas peur de prendre la parole en public (ça, c’est effectivement une force je pense), je n’ai pas eu peur d’aller en Adoptie, ni d’y aller pour des enfants différents, je n’ai pas peur de m’engager si les causes me semblent juste;.. alors, finalement, je crois que j’ai grandi !

    Aimé par 1 personne

  3. Hello la compagnie !
    J’ai lu tout tes billets pendant mes vacances, et j’ai parfois bien ri, mais je n’ai pas pris le temps de commenter 🙂 Sorry
    La peur. Je crois que j’ai commencé à avoir peur à la naissance de mon aînée. Peur en voiture, en avion, peur de la mauvaise rencontre (pour elles), de leurs trajets, de la maladie (pour elles), etc.
    Sinon, non. Du moins dans la vie courante. J’ai déjà sauté dans des canyons, je ne le ferai plus aujourd’hui, certes, mais est-ce bien important ?
    Sans doute aussi la peur m’empêche-t-elle d’avancer professionnellement (peur n’est pas le mot, je crois cependant).

    Aimé par 1 personne

  4. Jusqu’à 30 ans, je n’avais peur que d’une chose: que l’on me rejette. Et comme je l’ai déjà dit ailleurs qu’ici, à force d’etre disponible et toujours à l’ecoute, je crois que cette peur a fait de moi une personne sur qui l’on peut compter. Cette peur est encore là , j’ai horreur des situations de conflit avec mes proches, par contre j’ai grandi et je n’hesite plus à partir au clash avec des imbéciles ( qui par essence ne peuvent pas être des proches!).
    Depuis un accident de voiture il y a 20 ans, j’ai peur dans tous les véhicules à moteur quand je ne suis pas aux commandes , le summum étant l’avion ou la voiture en montagne. Je suis aussi paniquée à l’idee de me noyer ( c’est drôle non quand on sait que mon activité favorite a longtemps été la plongée sous marine!) du coup impossible de dormir dans une cabine dans un bateau en marche.
    Et depuis peu , j’ai peur la nuit, des angoisses qui me réveillent et m’empêchent de dormir. Des peurs incontrôlables. J’espère que ces angoisses cesseront bientôt avec l’arrivée de notre fille.
    J’ai peur des serpents parce que mon cousin est décédé des suites d’une piqûre de vipère.

    Aimé par 2 personnes

  5. Récemment j´ai assisté à une conférence sur le risque (vous vous doutez bien que ce n´était pas par hasard !). En m´y rendant, comme j´étais en avance, je flânais un peu et je m´amusais à regarder les gens dans la rue quand soudain j´ai croisé un garçon qui portait un T-shirt avec l´inscription « Et puis au pire, on meurt ». C´était étrange, cette apparition, ce message un peu provocateur qui m´a fait autant réfléchir que la conférence. J´y repense souvent depuis. Tous les jours je crois.

    Aimé par 1 personne

  6. Magnifique article. Je me suis retrouvée dans tes mots.
    J’ai plus peur des araignées, de la mort ou d’être ridicule.
    J’ose donner mon avis, sans me justifier.
    Voilà, pour l’essentiel et tout comme toi, je n’aime pas conduire la voiture d’un autre.

    Aimé par 1 personne

  7. Je me retrouve dans ces peurs : j’ai peur de conduire une voiture qui n’est pas la mienne, j’ai peur de conduire tout court, j’ai peur de faire les choses pour la première fois, j’ai peur de parler à des inconnus, surtout aux médecins, j’ai peur de téléphoner, j’ai peur de donner mon avis ( pourtant j’ai adoré parceque la vie ne suffit pas) . Et pourtant j’ai déménagé à 1200 kms de chez moi , j’ai changé trois fois d’etablissement en trois ans , je suis allée à l’hopital chercher les pots pour les analyses qui font peur , j’ai dit ses quatre vérités à une amie … et je ne suis pas morte . Peut être moi aussi je grandis ?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.