L’art d’être ou ne pas être cool

Ceci est un vendredi confession. Le #19 pour être précise. Mais je trouvais ce titre plus rigolo.

Parce que je me pose beaucoup de questions. J’aimerais bien être une fille cool (oui, je sais je vous en ai déjà parlé). Une qui n’en a rien à foutre de l’état de ses cheveux, ni du fait que son top est truffé de tâches (alors qu’elle a mis trois plombes à choisir le top idéal), une qui ne prend pas trois chandails et une écharpe pour aller pique niquer à la plage au mois d’août (on ne sait jamais, des fois qu’il ferait froid), des couteaux (des fois qu’il faudrait couper un truc alors que tout est déjà découpé) trois poches (pour mettre les papiers usagés)(une suffirait amplement, mais, on ne sait jamais), mais qui oublie le truc qu’on lui a expressément demandé de préparer (le beurre de sardines). Une qui ne se demande pas si elle ne fait pas chier les gens juste du fait d’être là. Une qui ne passe deux jours à faire le ménage quand elle va avoir des invités.

Bref, une qui sait quoi faire la plupart du temps.

Parce qu’en vrai de vrai, la plupart du temps je ne sais pas quoi faire, comment le faire et quelle attitude adopter et ce sont les deux mamelles de mes questions existentielles.

Par exemple, il m’est totalement impossible de tutoyer quelqu’un que je ne connais pas. Je n’ai pas été conçue pour ça, mes parents ont dû oublier de cocher « tutoiement » dans la case prévue à cet effet. Dans le même état d’esprit, je ne peux pas écrire « Salut! » en entête de sms (même à quelqu’un que je connais)(même à mon frère). Ce n’est vraiment pas de ma faute, c’est juste parce que les rares fois où je l’ai fait, la personne m’a répondu « bonjour ». Avouez que ça casse tout. Bonjour. Au mieux, je lance un coucou. Un coucou, je trouve que ça ne fait pas trop ni pas assez. (Non, je vous en supplie ne me dites pas que ça fait gamine prépubère.)

Il y a quelques jours un auteur m’a envoyé un message par instagram. Je lui ai répondu (en le vouvoyant parce que je ne le connaissais pas) au bout d’un échange de quatre ou cinq messages il m’a répondu « on peut se tutoyer ^-^je pense que le vouvoiement va vous vieillir à la longue et je m’en voudrais de vous donner cette impression. » Bon. Je l’ai tutoyé (je sais tout de même adapter mon comportement) mais à la fin j’ai failli écrire « veuillez agréer mes salutations distinguées ».

Allez parce que je suis généreuse voici un autre grand moment de ma coolitude : Nathalie en concert. Tu vois, à la fin, les gens scandent le nom de l’artiste, tapent des pieds, frappent dans leur main et demandent un rappel. Certains (les plus fous) montent sur les sièges, sifflent et crient. Et moi ? Non, moi je me demande comment on va faire pour sortir avec tout ce monde, combien de temps on va mettre pour retrouver la voiture sur le parking (d’ailleurs j’angoisse pour l’année qui arrive. Avec PetiteChérie absente je risque d’errer sur les méga parking plusieurs heures. À moins que je télécharge une application dédiée). Je réfléchis à savoir s’il vaut mieux sortir par la droite ou la gauche. Et si jamais, si jamais, je vois quelqu’un partir avant moi, je fulmine. Et ce type sur la scène qui termine son rappel (ça dure longtemps un rappel?)

C’est pareil dans un bouchon. Parfois dans les bouchons tu vois des gens qui chantent à tue-tête ou qui rigolent. Bon. Bé pas moi. Enfin, pas toujours, parce que la plupart du temps, je traque la moindre voiture qui va tenter un dépassement par la droite (pour lui faire un bon f*), ou la moindre possibilité de bifurquer pour avancer d’une malheureuse place. Ah, loupé ! Eux ils étaient derrière nous tout à l’heure.

Bref, je ne suis pas quelqu’un de cool. Quand j’arrive dans un restau je repère les toilettes. Je déteste demander où elles se trouvent et je déteste tout autant me tortiller sur ma chaise.

Je ne suis pas cool : je n’ai jamais fait l’amour sur la plage (ahou ahou) et je mets toujours de la crème solaire. Sauf qu’en plus maintenant, il faut faire gaffe à ce qu’elle ne soit pas nocive pour les coraux et les océans. Je trouve ça un peu relou. C’est super compliqué d’être cool et, en toute objectivité, je ne le suis pas pour deux sous, enfin deux sous, c’est une expression parce que ces fichues crèmes valent deux bras.

Et vous quel est le grand moment de votre coolitude ?

Pic by Nathan Dumlao on Unsplash

 

8 commentaires sur “L’art d’être ou ne pas être cool

  1. Ma pauvre chérie quel héritage tu trimballes ! !
    C’est tout moi ou presque, le coucou (prepubère à mon âge …) le parking, le rappel .
    Je cherche pour mon moment de coolitude, c’est pas gagné 😕

    Aimé par 1 personne

  2. bon,… Je ne vais même plus au concert, car j’ai peur d’avance … de la foule, des gens qui crient, d’être bousculée en arrivant, en repartant, … donc à part les concerts classiques ou les concerts de personnes où je suis sure que ça ne sera pas la folie, je ne vais pas… De fait, je ne serai pas une maman cool, car je serai incapable d’accompagner ma préado à un concert de son idole.. Je laisse ça à Papa…
    Sinon, bon, les parkings ça va …. mais :
    – je ne sais pas toujours comment faire un sms… le coucou me va bien aussi, … ou rien du tout …. c’est mieux ou c’est pire, ça dépend des fois et des personnes
    – je ne sors pas avec un top tâché ou je fais changer mes enfants si un truc ne va pas,
    – au resto, j’envoie toujours ma fille ou mon Zhom aux toilettes avant moi : pour savoir où elles sont et dans quel état elles sont (même dans un truc très correct, c’est très révélateur)
    – je ne supporte pas les incivilités (au volant ou dans la rue) : tiens d’ailleurs, des fois dans ma voiture, je suis de celles qui jurent comme un charretier … et l’autre jour, à un gars qui m’a grillé la priorité et a tourné sans clignotant sous mon nez, j’ai lancé un « connard » … et dans la voiture, venant de l’arrière, on a entendu « onnar » … et un éclat de rire … et oui, il est non verbal … ou presque !!!!
    – je reprends mes enfants quand il manque le merci ou le bonjour,
    – même en commentaire sur les blogs, je vouvoie si je ne connais pas … tant qu’on ne m’a pas dit « tu », je reste au vous…

    j’arrête là, mais je pourrais sans doute trouver d’autres exemples de ma non-coolitude …
    Ah, un seul truc de cool, pour contrer une remarque désagréable ou disciminante à l’égard de mon Loulou, j’arrive de plus en plus à répondre par l’humour … souvent noir, mais ça marque et ce sont les autres qui se trouvent cons … jubilatoire !

    Aimé par 1 personne

  3. Salut! 🤪j’aime bien hello aussi !
    Si j’en crois tes exemples je suis d’une coooooolitide extrême!
    Je chante dans les bouchons , je ne me suis jamais demandé comment il fallait commencer un SMS, j’ai déjà fait l’amour sur une plage- ( sur une île déserte ,je précise , sur la barrière de corail en nouvelle caledonie, j’ai pas assez de laisser aller pour risquer de me faire surprendre en pleine action moi qui ne supporte pas rien que l’idée que l’on puisse nous entendre! Soit dit en passant, c’est très désagréable dans le sable, ça pique les fesses et pas que… mais chut 🤫), aller au concert ne me fait pas peur , j’ai un GPS à la place du cerveau donc pas trop difficile pour moi de retrouver la voiture ! c’est même peut-être là que je manque de cool itude puisque ne pas savoir où je suis m’angoisse au plus haut point. Je tutoie assez facilement: dans mon milieu professionnel c’est assez courant de tutoyer quelque soit le poste et la fonction au sein de l’équipe.
    Bref grâce à toi j’ai découvert aujourd’hui que j’etais Hyyyypeeer cool! Merci !
    Et salut! 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Je te rejoins Marieal ! Merci Nathalie 😉 Apparemment, je suis la coolitude incarnée, d’après ce que tu décris 🙂
      Mais j’avoue, j’ai des listes de partout,comme un garde-fou de la coolitude, sinon j’oublie… Et je ne sors pas tachée non plus, même si je suis cap d’aller chercher le pain direct au saut du lit. Pas ou peu de Coucou non plus, jamais de Salut, mais juste bonjour voire hello et parfois même Hey! (j’ai 12 ans, tout s’explique).
      Je crois que tout ça, c’est parce que je me fiche assez de ce qu’on pensera de moi. Ça aide beaucoup dans la coolitude.
      J’ai une copine de 42 ans, qui porte des barrettes fleurs (c’est un exemple parmi d’autres du genre) et qui n’est pas du tout ridicule avec ça. Je pense que ça vient surtout du fait qu’elle assume totalement ce qu’elle est.
      Je ne donnerais pas tout à fait la même définition que toi à « être cool ». C’est plus intérieur. C’est plus ce qui se dégage de toi que tes actes…

      Aimé par 1 personne

  4. je ne suis pas non plus un exemple de coolitude… je commence mes SMS par un simple coucou, cela fait deux ans que mon prof de bike me demande de le tutoyer, je ne parle même pas aux gens que je ne connais pas, je ne passe jamais à l’improviste chez les gens (j’ai toujours peur de déranger, que ma visite ne fasse pas plaisir), j’ai encore pris une réflexion ce matin au boulot parcequ’au bout d’un an je ne fais toujours pas la bise et je prends de la vraie vaisselle et une nappe pour un pique-nique…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.