Je ne suis pas auteure de feel-good book (enfin, je crois)

Dernièrement, je papotais au téléphone avec une auteure indépendante (comprenez : qui comme moi n’a pas trouvé de maison d’édition). On a comparé nos parcours, nos chiffres et nos stats (j’ai beaucoup plus d’enfants qu’elle) (4 fois plus en fait)(et les miens sont beaucoup plus vieux). Elle parle sans accent (et super bien), ce qui n’est pas mon cas.

Elle était un peu désemparée car elle en était venue à la conclusion que seuls les feel-good books étaient visibles chez les vendeurs, sur les réseaux sociaux et chez L*. « Quand tu regardes les 100 premiers livres sur Amazon, elle disait, il n’y a que des feel-good book, des livres érotico machin chose et en troisième position des policiers. Les auteurs stars de L* sont d’ailleurs rangés dans cette catégorie. Mais moi, je n’écris pas ce genre de livres. Et toi ? »

Franchement ? Franchement ?

Je ne sais pas ce que j’écris. Je ne pensais pas écrire du feel-good book et puis une lectrice a fait un retour de lecture (à voir sur IG dans A la une) disant que le livre lui avait fait du bien et que ça changeait des autres feel-good book. Je suis restée un peu décontenancée parce qu’il n’échappe à personne que la notion de feel-good n’est pas des plus élogieuses (commande d’édition, livre vite écrit, sans recherche stylistique, sans réel intérêt, un livre à oublier dans le train). Alors, imagine le cliché du feel-good auto-édité ! Misère!

Pourtant, une autre fois quelqu’un m’a dit « ah, mais moi je croyais que c’était du feel-good ton book ?! » et je crois qu’elle était un peu déçue.

ChériChéri me dit que le problème, c’est qu’on ne sait pas où classer « Parce que la vie ne suffit pas » : livre de développement personnel (nous voilà bien!), littérature générale ou feel-good.  » C’est ça ton problème, tu ne rentres pas dans les cases ». Oui, c’est un problème récurrent chez moi. En plus, vu mon âge, je ne suis pas très souple et le peu de yoga que je fais ne m’aide pas.

Ça me rappelle Philippe Delerm et ses textes. Il était précurseur et a réussi à imposer son style. Vivement que j’y arrive!

Depuis, quand on me demande ce que j’écris je réponds : de la littérature générale. C’est suffisamment vague et sacrément arrangeant (en général on ne me demande aucune précision de peur de paraître bête sans doute) ou, à la rigueur, je dis « je ne suis pas auteure de feel-good. »

Pic by Wiwoos.

 

 

8 commentaires sur “Je ne suis pas auteure de feel-good book (enfin, je crois)

  1. Ah oui, ces foutues cases…
    Non, je ne dirais pas que ton livre est un feel-good bok, aussi parce que j’y accole facilement tout ce que tu en dis, que c’est assez péjoratif, et je ne trouve pas que ce soit vrai pour le tien.
    Mais alors ? Autofiction (haha !) ? Chronique littéraire ? Roman narratif ?

    J'aime

  2. bon ! ben ! écris une histoire d’amour entre deux adeptes du nudisme qui se rencontrent dans une boite d’échangistes et là pour le coup tu rentres dans une case non ? Hahaha!

    J'aime

  3. Le feel-good c’est une sous-littérature pour young adult ayant du mal avec Zweig ou Kafka. Limite ils ne savent pas qui sont ces gens. Ecrire de la guimauve c’est aider la littérature à s’éteindre, à fondre dans la mélasse. Ces romans abêtissent et baissent le niveau d’exigence. Les éditeurs aiment le pognon et donc participent à la surenchère. Le produit plait. Le principe « je suis seul-ma mère meurt-je rencontre Eva- on s’aime-Eva meurt-mais c’est pour de faux-elle était juste aux toilettes- c’est bon quoi : overdose ! Aujourd’hui Victor Hugo serait dégagé car un style trop élaboré, l’absence de conseils de développement personnel et de messages gnan-gnan. Littérature garage pour ceux n’ayant ni style ni talent et qui s’auto-éditent dans un excès de narcissisme. Certains pistonnés arrivent à,être publier sans coucher mais en se couchant. Les clients sont friands de la lecture facile. Ce qui fait que l’on en bouffe à la tonne !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.