Le manuel de l’écrivain anonyme épisode 3452

Il y avait longtemps que je n’avais pas relayé ici un petit cours d’écriture. À l’aube de la rencontre organisée par la Médiathèque de Biarritz, Samedi 24 novembre, j’ai pensé que ce serait une bonne idée. Alors hop c’est parti.

Samedi, à la médiathèque de Biarritz, nous parlerons écriture en toute simplicité. Et on se posera quelques questions comme celles que vous me posez ici ou ailleurs :

  • comment et pourquoi passe t-on d’écrivain du dimanche  à écrivain de la semaine ?
  • C’est quoi un premier roman ?
  • Quelle est la part de réalité dans le roman?
  • On abordera également les trucs et astuces, les règles d’écriture, que j’ai suivis ou qui ne m’ont servi à rien.

Six règles d’écriture posées par l’écrivain George Orwell :

  1. N’utilisez jamais de métaphore, de comparaison ou toute figure de style que vous avez souvent lues, évitez les clichés. (zut de zut, je suis sûre et certaine d’en avoir mis dans « Parce que la vie ne suffit pas ».)
  2. Préférez toujours un mot court à un long. (ça c’est fait on m’a d’ailleurs ditque j’avais trop travaillé mon style, qu’un peu de spontanéité n’aurait pas été de refus) (et vous, vous en pensez quoi) (par contre j’ai mis des mots inventés, c’est grave?)
  3. S’il est possible de supprimer un mot, faites-le. (Fait.Et refait. J’ai trié, éludé, ciselé tant et si bien que je suis bien en dessous des 140 000 mots fatidiques. Le pire pour moi ? Lire un livre en diagonale parce que l’auteur me saoule en tartinant ses pages de descriptions et de détails (que je juge inutiles) ou en me redonnant dix fois la même information)
  4. Préférez le mode actif au mode passif.
  5. N’utilisez jamais une expression étrangère, un terme scientifique ou de jargon s’ils ont un équivalent dans la langue courante. (J’ai osé écrire « Putaindebordeldemerde » c’est grave? Et puis, best-seller aussi et Esker milak) (Oh, misère…)
  6. Mieux vaut désobéir aux règles énoncées ci-dessus qu’écrire des choses épouvantables (mon dieu pourvu que ce ne soit pas épouvantable…)

Pour écrire « Parce que la vie ne suffit pas », qui est en vente sur Amazon, j’ai suivi quelques-unes de ces règles. Ou pas.

Je vous les livre samedi. Ne me laissez pas toute seule 😉

9 commentaires sur “Le manuel de l’écrivain anonyme épisode 3452

    1. À la fin de « Parce que la vie ne suffit pas  » j’écris :
      – La mauvaise nouvelle c’est qu’il n’y a pas de recette magique
      – La bonne c’est qu’il y en autant que d’écrivains
      – La seule à suivre : amusez-vous!
      Voilà voilà
      Et merci pour la photo 🙂

      J'aime

  1. Je serais bien venue.
    Il se dit que les règles sont faites pour être transgressees.
    Melle M à un mode de fonctionnement bien à elle : elle n’applique la règle que Si elle ne peut pas la contourner… 😡

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.