Vendredi confession #22

D’abord, merci d’avoir partagé vos névroses, du coup je me sens moins seule !

J’imagine que tout comme moi, vous aurez remarqué que le printemps semble s’être installé un peu partout en France. Je n’ose imaginer la claque que je vais me prendre quand le thermomètre va redescendre et que la pluie va s’inviter au programme (nouvelle névrose : craindre la pluie alors qu’il fait soleil).

Parce que j’ai commencé mon grand ménage de printemps. J’ai fait quelques vitres, la cuisine est miraculeusement immaculée et j’envisage de ne plus faire que des sandwichs pendant les prochains jours, histoire de la conserver dans cet état le plus longtemps possible. J’ai nettoyé les tiroirs de la salle de bains et enlevé les cheveux qui s’y étaient perdus et décroché les rideaux (du coup je me plie en deux quand je prends ma douche) (ah oui, j’ai une grande fenêtre sur rue dans la salle de bains) (c’est pas toujours pratique)

J’ai changé mes meubles de place. Quand j’étais jeune c’était l’un de mes passe-temps préféré. Un coup de mou ? Hop je changeais ma chambre. Plus âgée, ça fonctionnait toujours, alors j’en ai abusé, mais ici, c’était un peu compliqué, la faute aux murs qui sont trop près les uns des autres. Les pièces sont restées telles que le jour où nous les avons investies. Jusqu’à ce week-end.

J’ai regardé les oiseaux migrateurs qui volaient vers le nord. Certains formaient un V d’autres une longue ligne. Tous criaient très fort en revenant par ici. Sans doute pour nous inviter à danser nous aussi.

Des primevères poussent au jardin. Une jacinthe achetée à noël dernier et dont j’avais enfoui le bulbe s’épanouit sous l’osmanthus. Les violettes s’en donnent à coeur joie. Quand au mimosa des voisins il m’enchante (mais je suis bien contente qu’il ne soit pas chez moi)

J’ai visité la Bretagne et comme toujours j’en suis repartie conquise et ragaillardie. Il y a quelque chose dans ces paysages qui me rendent différente.

Vous vous souvenez de l’histoire des idées ? Mais si, je vous l’ai racontée il y a quelque temps. Elle est tirée du livre « Comme par magie » de Elizabeth Gilbert et raconte comment les idées flottent et cherchent à trouver quelqu’un pour les défendre. Que c’est pour cette raison que la même idée peut être développée par plusieurs scientifiques travaillant dans le plus grand secret et séparés par un ou deux continents , des réalisateurs ou même des écrivains, parce que les idées sont dans l’air du temps et n’appartiennent à personne. Eh bien, une idée est venue toquer à ma porte. Je lui ai ouvert et elle est rentrée sans s’essuyer les pieds. Je l’ai laissée faire pendant qu’elle foutait la pagaille un peu partout. Elle a pris ses aises et a vampirisé mon esprit. Ce n’était pas une idée dont j’avais l’habitude, je me suis dit qu’elle s’était trompée d’adresse, alors je lui ai ouvert la porte pour qu’elle trouve quelqu’un d’autre. C’était l’heure de la sieste, je suis montée m’allonger, parce qu’elle m’avait épuisée avec ses gesticulations. Trente minutes d’un demi sommeil plus tard un plan avait émergé. Je l’ai repoussée encore une fois. « Non, mon amie, tu te trompes de personne, je ne sais pas faire ça » lui ai-je dit. Mais elle est restée. Hier, je l’ai mise sur papier. Un plan a émergé. Cinq pages de plan, c’était plutôt bien parti. Je ne sais pas ce qu’elle deviendra, cette idée, mais que c’est bon de passer à autre chose et de se dire que les idées existent bel et bien. Et reviennent. ‘j’aime les choses qui reviennent)

Ici nous avons adoré Green Book que nous avons vu en V.O. (avant qu’il ait obtenu l’Oscar du meilleur film) dans une vieille salle de cinéma aux fauteuils rouges. Ici le disque de Biolay et Poupaud « Songbook » tourne en continu avec une nette préférence pour la reprise de la Rua Madureira de Nino Ferrer même s’il manque le violoncelle. (J’envisage très sérieusement de faire un procès à mes parents qui ne m’ont jamais fait écouter Nino Ferrer, Léo Ferré  ou Mouloudji), ici nous écoutons aussi « le jeu » de Lucas Bel  ( choisi par Spotify pour sa playlist du vendredi) et « Destinée » et dans la voiture qui nous emmenait vers Rennes, Mister T et moi, je l’ai entendu me dire « j’aime bien cette chanson, on dirait qu’elle parle de nous ». Eh bien, chantez maintenant !

Pic by MG

 

 

7 commentaires sur “Vendredi confession #22

  1. Quel joli vrac !
    Moi aussi j’ai beaucoup fait tourner les meubles, beaucoup moins depuis notre vraie maison à nous qui a été construite autour d’eux pour ainsi dire.
    Jusqu’à ce week-end.
    VOilà 3 jours que je suis embarquée dans le réaménagement de mon atelier. Ouille ouille ouille ! Il y a tant de matériel à déplacer, trier, réorganiser… J’ai hâte d’en finir… 1 soirée encore de rangement et j’espère samedi trouver à l’Emmaus de Pau un meuble à tiroirs à mettre sous mon nouveau plan de travail…
    Je n’ai pas répondu à ton post sur les névroses parce que… je n’ai pas su quoi répondre… Depuis, j’ai une nouvelle névrose : et si je n’avais pas de névroses ?

    Aimé par 1 personne

  2. Il y a plein de jolies choses dans ce vendredi confession 😃
    Moi je n’apprécie pas plus que ça de bouger les meubles, dont la disposition est le fruit d’une intense réflexion initiale, donc je me dis que ça peut pas être mieux !
    Et comme mon chéri et ma petite puce sont aussi assez hostiles aux changements je suis pas encouragée!
    Belle journée!

    Aimé par 1 personne

  3. Je regrette de te détromper mais Nino Ferrer tu y as eu droit, Léo Ferré , non trop marqué à gauche et Mouloudji plus vraiment d’actualité quand tu es née.
    Par contre les meubles qui tournent j’ai fait,même plus souvent qu’à mon tour.
    Pour les névroses….

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.