La quinqua qu’allait avoir 51 ans

Je suis sûre que vous demandiez où elle était passée, la quinqua ! Pas très loin en fait, elle avait le nez fourré dans ses archives. Et elle cherchait quoi ? Oh pas grand-chose, une liste …

Il y a quelques mois, j’ai fait la liste de mes envies. Vous vous souvenez? Me connaissant j’avais appelé cette liste « la liste de mes défis », parce que le plus souvent, mes envies correspondent davantage à des défis que je me fixe (#educationjudeochretienne qui bannit les envies).

Les défis ça va, ça vient. Parfois ils me tirent par la manche et m’obligent à les regarder bien en face, d’autres fois, ils se cachent derrière des excuses. Il y a ceux de la journée, de la semaine, du mois ou de l’année. Il y a les défis qui changent de cap et évoluent avec la vie qui va. Il y a ceux qui sont en mouvement, entrainés par les vagues du grand océan.

Quand j’ai eu 50 ans, tout le monde m’a dit que : ce n’était pas vieux, 50 ans, que ce n’était que la moitié du voyage, qu’il me restait les meilleures années, et tout un tas de choses à faire. J’ai bien entendu retroussé mon nez (je sais très bien faire ça) et commencé à dire qu’il ne fallait pas pousser non plus, je n’avais aucune envie de vivre jusqu’à 100 ans.

Il y avait des trucs géniaux que je ne pourrais plus faire avec mes 50 ans tout ronds. Avoir des enfants par exemple, fêter notre premier appartement à nous, pleurer devant la maternelle, courir comme une dératée pour arriver à l’heure à la sortie de l’école (maintenant Mister T rentre seul et se fout éperdument que je sois à la maison ou non) (c’est plutôt l’inverse d’ailleurs) avoir le trac quand je m’installe derrière le volant de ma première voiture et perdre dix litres d’eau au kilomètre et tout un tas d’autres choses tout aussi importantes.

C’est alors qu’une liste avait vu le jour dans ma tête. Elle était sensée me permettre de ressentir encore le frémissement des premières fois. Parce que, souvent, on ne se souvient que des premières fois (et aussi des dernières, mais ça c’est une autre histoire). Je pensais la réaliser avant mon prochain anniversaire. Il serait donc temps que je me concentre dessus. Parce que, comment dire, je suis légèrement à la bourre …

 Dans cette liste, il y avait du petit et difficile. Du grand simplissime. Il y avait du rien qui changeait tout :

Passer mon « permis 125 »/ Conduire un scooter dans la vraie vie/ boire un mojito à Gontaud / Du champagne en Espagne / Me baigner nue/ refaire du violoncelle / Me faire un tatouage / faire un bain de minuit / monter sur scène (la dédicace à la médiathèque de Biarritz se passait sur une scène… ça compte ?) / publier mon troisième livre / Faire une rencontre dédicace pour PQLV(j’en ai fait trois)/ faire un road trip en camping car / me remarier (avec le même si possible) / partir en week-end filles avec mes copines (même si elles ne se connaissent pas)(avec une seule mais ça compte quand même) / Organiser une rencontre bloguesque / danser le tango / visiter Lyon et/ou Marseille / tutoyer quelqu’un de connu / Écrire des cartes postales même quand je ne suis pas en vacances / Aller au Hammam / Retourner au Vietnam / Assister à une expo de GrandeChérie / Dormir dans une cabane en haut des arbres / Ou dans une yourte / ou un igloo/ Non, pas un igloo/ Aller au théâtre (ce soir)/Faire du bateau avec ChériChéri aux commandes (sans avoir peur)/ Participer à une master class d’écriture /  Oser rencontrer d’autres auteurs / Faire du sport deux fois par semaine (et aimer vraiment ça) / Manger chez Passard / Dormir au Miramar/ Sur la plage, manger des calamars / Faire une retraite quelque part/ faire des rimes et me prendre pour un poète /Monter sur des skis et tenir dessus plus de deux minutes chrono /tordre le cou à mon syndrome de l’imposteur/Voir New-York (et mourir)/ M’offrir des fleurs / Offrir des fleurs pour rien /avoir la gueule de bois / Être banckable / faire une nuit blanche sans faire la gueule (quand je suis fatiguée je me transforme en bébé ronchon) (faire une nuit blanche en ayant le gueule de bois, ça marche ?)/Ce que je ne savais pas à l’époque c’est que j’allais apprendre à devenir orpheline de père /

Il ne me reste que quelques mois (3 en fait) et j’espère en réaliser 4 de plus. Peut-être que j’avais vu trop grand. Et puis, c’était sans compter sur les nouvelles envies/nouveaux défis qui commencent à se faire une place dans mon cerveau…

J’ai également repris la liste de vos envies, alors où en êtes-vous ?

Christelle02 : rencontrer en vrai certaines copines de blog / rassembler les les familles « maoming » qui en ont envie / participer à un atelier d’écriture / prendre le temps d’écrire la suite / aller en formation troubles enfant …/ en finir avec mon complexe d’être ridicule quand j’écris / oser en privé ce que je fais sans souci en professionnel (prendre la parole en public en étant à l’aise, défendre un avis, …) / essayer la trottinette sans me casser un bras / faire su sport chaque semaine avec plaisir / faire un week-end en amoureux avec mon homme (idéalement sans avoir à l’organiser 😉 ) / faire un week-end juste avec ma Grande / me mettre à la couture
voilà ce qui m’est venu spontanément en tête …

Val : Vendredi j’ai un entretien pro pour bouger de ma boîte où je m’enlise depuis trop longtemps. Je croise les trèfles à 4 feuilles, mais ça m’irait bien, tout comme pour mes 40 ans d’ailleurs, de changer d’horizons… (réussi !)

Marieal : tatouage, We de filles ( mais mon petit doigt me dit que ce ne sera pas pour cette année).
Comme je fais tout à l’envers beaucoup de mes défis seront des trucs que tu considères comme définitivement passés: aller à l’ecole, participer à la kermesse, l’emmener Voir les dauphins en mer et plonger masque tuba avec elle.
Faire du kit surf/ du surf / du patin à roulettes / Sinon un petit We au ski pour faire débuter nos enfants en même temps et toi par la même occasion ? Et le Hammam de Biarritz est top j’y vais régulièrement !

ChristelleA : (NDLR : J- 107) Mon premier défi est justement de tenir la cadence d’un défi hebdomadaire jusqu’à mes 50 ans, du coup tu me donnes quelques nouvelles idées, Le Mojito à Gontaud j’ai déjà fait, mais je veux bien le faire une nouvelle fois, je suis partante aussi pour un WE à Lyon, à Marseille, à Paris….

Pic by Wassim Ahmad on Unsplash

5 commentaires sur “La quinqua qu’allait avoir 51 ans

  1. Vu trop grand??? Non mais ça va pas! Les envies faut en laisser de côté pour ne jamais être à court .
    Moi j’ai bien fait du patin à roulettes et même du patin à glace en supplément .
    Je me suis aussi fait une séance de PMT à la piscine avec elle, ça compte non?
    Et comme toi j’ai rajouté pas mal de choses pas prévues au programme initialement .
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Oh ! Je me rappelais que tu avais fait cette liste, mais je ne me rappelais pas avoir écrit cela. Oui, c’est fait !! Plus de 6 mois que je suis dans un ascenseur émotionnel, et ce n’est pas fini, car si les choses sont ENFIN validées, je ne quitte ma boîte actuelle que le 9 juillet (en préavis actuellement et en train de former ma remplaçante ; intense mais très intéressant pour moi aussi, cela me permet de prendre la mesure de mes connaissances, tant sur leur polyvalence que sur leur étendue et solidité, je ne m’en rendais pas du tout compte !). Je suis donc toujours dans la question de savoir comment ça va se passer ensuite, le blues de laisser tout ce que je sais être avantageux dans mon poste actuel, l’excitation de découvrir un nouvel environnement, mes collègues, mes collaborateurs… avec en fond un souci de légitimité, que je me force à repousser à coups de « si c’est toi qu’ils ont sélectionnée, c’est que tu es faite pour le poste » mais quand même je prévois pour le 17 juillet, jour de mon embauche, de me plonger dans certains textes de législation (dont je n’aurai peut-être pas besoin…) AU CAS OÙ….
    Sinon, je ne l’avais pas formulé (c’était trop gros), mais mon Namoureux m’a offert deux nuits dans cet hôtel des Bardenas qui me faisait rêver. Donc, check aussi.

    Je suis d’accord avec Marieal, jamais trop d’envies !
    Pour tes projets, je vote pour la priorité à une rencontre bloguesque 🙂
    Visiter Lyon et/ou Marseille, c’est facile non ? Et tu as raison, Lyon est superbe, et Marseille indispensable car très singulière.
    Tutoyer quelqu’un de connu ne doit pas être si difficile via les réseaux sociaux, et sinon, tu peux toujours le faire en anglais, ni vu ni connu 😉

    Pour ma part, dans le genre envie tout à fait réalisable mais nécessitant un certain investissement en temps quand même, je vais essayer de me trouver une « veste de travail » genre mécano des années 30 en friperie à Bruxelles (on part demain), voire des robes vintage.
    Après, beaucoup d’envies sont liées à notre prochain grand voyage : me baigner dans le Pacifique n’est qu’un exemple.

    J'aime

  3. Coucou. Aïe, aïe, aïe, il ne me reste que 64 jours, …. Je n’y arriverai pas !! La preuve : voici ce que j’ai réussi à faire à ce jour : participer à un atelier d’écriture / prendre le temps d’écrire la suite (juste une tout petit peu, ça compte ?) /faire un week-end juste avec ma Grande (bon, on a fait une après-midi, c’est un début, non ?) / me mettre à la couture (toujours pas, mais maintenant, j’ai la machine, c’est un début, non ?) …

    Ca craint, … tu as bien fait de nous remettre ces listes en tête, …

    J'aime

  4. Ta liste est très bien ! J’espère que tu va continuer à avancer, et à rajouter d’autres objectifs. C’est hyper motivant 🙂 (Mon petit côté voyeuriste : j’aime beaucoup lire les listes des autres 😉 )

    J'aime

Répondre à Nathalie Longevial Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.