Semer des graminées – Le livre

Il est temps de vous faire un récapitulatif de tout ce que vous savez déjà, mais que vous avez peut-être oublié au sujet de mon prochain livre. Vous êtes prêts ? C’est parti !

« Semer des graminées» est mon troisième livre et il sortira en librairie le 12 juin prochain. C’est à dire dans un mois moins un jour.

En suivant le lien (plus bas, parce que je voudrais que vous lisiez mon message avant) vous pouvez le pré commander, mais (oui, parce qu’il y a un mais), j’ai ABSOLUMENT besoin que vous l’achetiez aussi en numérique au prix de 0,99€.

Oui, je sais vous n’avez pas de liseuse. Oui, je sais vous n’aimez pas lire sur écran, vous préférez le papier, la sensation des pages que l’on tourne sur la pulpe de vos doigts, son odeur. Oui, je sais vous ne pouvez pas faire ça aux libraires. Alors je vous dis tout. Pour qu’un livre auto édité sorte de l’ombre, se fraie une place au soleil, soit visible, il faudrait que j’aie au moins 50 acheteurs en format numérique le 12 juin. Pas le lendemain. Ni le mois d’après. Non, le 12 juin.

Vous pouvez donc le précommander. Mais en numérique (je le redis au cas où)(Si vous n’avez pas de liseuse, vous recevrez le PDF par mail. Vous pourrez le lire sur votre smartphone, ordinateur ou Ipad.)

C’est ce que j’appelle le club des 50 (club qui n’a pas été nommé ainsi en honneur à mon âge 😉 Mise à jour du lendemain : 32 membres du club se sont fait connaitre. Y en a t-il d’autres ?

Vous pouvez en parler autour de vous et faire un peu de publicité à « Semer des graminées ». Lui offrir des ailes. Ou semer des graminées à la volée.

Je l’ai volontairement mis au prix imbattable de 0,99€ (je ne pouvais pas le mettre moins cher) pour sa sortie, le 12 juin. Son prix papier est de 11,90€. Ce qui donne un prix pour les deux formats de 12,89€. Cela reste moins cher que beaucoup de livres au format papier.Vous avez suivi mon raisonnement ? Oui ? Mais je vais vous expliquer tout de même : vous pouvez l’acheter aux deux formats !!

J’avais bien envie d’offrir un cadeau à mes 50 premiers acheteurs, mais je ne sais pas comment faire… vous pourriez m’envoyer une photo comme preuve de votre pré commande ou de votre achat mais après, je vous offrirai quoi en retour ? Un marque page ? Avec un e-book, c’est compliqué…. Un café à Biarritz (mais Biarritz c’est au bout du monde parfois). Un sachet de graminées à jeter dans une jardinière ? Si vous avez une autre idée, je suis preneuse.

Et si tu n’as pas les 50 me direz-vous ? Oh il n’y aura pas mort d’homme et « Semer des graminées » vivra sa petite vie de livre auto édité tout comme « Parce que la vie ne suffit pas » l’a fait avant lui. Mais si je les ai, je peux espérer qu’il y aura un effet boule de neige, qu’il passera en tête de gondole sur les plateformes et je vous en serai éternellement reconnaissante.

bannière-nathalie-longevial

Allez, on passe à la suite (oui, ce post est très long…)

Mais pourquoi parait-il le 12 juin ? Parce que le 12 juin (je l’ai suffisamment dit là ?) c’est la Saint Guy et ? C’était le prénom de mon père. Et je voulais danser, aussi, la danse de la Saint Guy. Je trouvais le clin d’œil joli. Et vous ?

Genèse du livre :

Quand tout a commencé, je n’ai rien écrit. J’étais persuadée que tout irait bien, parfaitement bien. J’ai pensé que ce genre d’histoires n’arrivait qu’aux autres et je me suis persuadée qu’il n’y aurait rien à raconter. Nous n’étions pas les autres.

Quand j’ai commencé à écrire, j’ai pensé que je n’aimerais certainement pas lire un tel livre, parce qu’à la fin, il ne peut y en avoir qu’une, et que dire d’un livre dont on connaît la fin ?

Vous savez que je l’ai tout de même écrit. J’ai pensé que d’autres aimeraient le lire, comme j’aurais aimé en trouver un, quand tout a commencé. Parce que Papa avait un cancer et cela pouvait très mal se terminer.

J’ai posé les questions, j’ai vécu les doutes et les angoisses d’une fille face au cancer dont souffre son père au fil des mois et de l’avancée de la maladie. J’ai compris que mes questions, mes doutes et mes angoisses ne m’appartenaient pas et étaient celles de quiconque  apprend que « Papa va mourir ». Peut importe l’âge de l’enfant ou celui du père.

M’a t-il aimé ? À cinquante ans est-ce normal de se sentir dans la peau d’une ado de douze ans ? Ça s’attrape comment, un cancer ? N’y a t-il aucune chance que toute cette histoire se termine bien ? Et surtout, pourquoi ? Lui ? Moi ? Maintenant ? Il y avait d’autres questions cachées en embuscade : pourquoi n’avons-nous jamais réussi à parler ? Ne peut-on le faire maintenant, à l’heure où il est temps de tout se dire ? Et qu’es-ce que je dirais ? Est-ce qu’on s’habitue à se déshabituer ? Est-ce qu’on sait les dernières fois ? Est-ce qu’on reconnait le jour où ?

Ce livre aurait pu s’appeler « Et à la fin, on meurt », c’est d’ailleurs le titre qu’il a eu pendant quelques jours, mais j’ai préféré le plus poétique « Semer des graminées » en référence à l’allergie aux graminées derrière laquelle mon père cachait son émotion.

4 ème de couverture :

Papa a un cancer.

Papa a un cancer et tout le monde se doute de la fin. De toute façon, me direz-vous, il n’y a qu’une fin et à la fin on meurt.

Papa a un cancer et c’est comme si j’écrivais « papa va mourir ». Quand ? Bientôt ?

Papa a un cancer et c’est comme si j’écrivais « Papa est mort ». Déjà.

Ce livre n’est pas un roman. Il n’y a aucun suspens. Au début, vous connaissez déjà la fin.

 

Présentation de l’auteure (sur la 4ème de couv’) :

Après « Vent fort, Mère agitée » sorti en 2012 aux éditions Un-Limited, Nathalie Longevial publie « Parce que la vie ne suffit pas » en 2018 (Librinova), un premier roman à la fois divertissant et profond sur l’écriture.

Avec « Semer des graminées » l’auteure retrace avec poésie, émotion et amour les liens qui unissent un père malade à sa fille. Sans jamais tomber dans le pathos ou l’impudeur et en faisant preuve d’autodérision et d’humour, Nathalie LONGEVIAL retricote les non-dits et colmate les fissures d’une relation touchante. Dans un style incisif aux phrases courtes, un texte fort pour ne pas oublier de dire aux gens qu’on aime, qu’on les aime.

Et, pour le 12 juin, seras-tu là ?

Quand les blogueurs littéraires parlent de « Semer des graminées » ❤

 

31 commentaires sur “Semer des graminées – Le livre

  1. Ben voilà, c’est fait; La précommande est faite. Pas besoin de cadeau de ta part, le livre, te lire, en est un… avoir le privilège d’être parmi les premières à le lire, à t’aider … c’et un cadeau. Allez, je mets un mien sur mon blog !
    (pour le lire en version kindle, je ne sais pas si je vais y arriver le 12 juin, parce que AMazon envoie sur une tablette que je n’ai plus … hihi … mais en fait, ce n’est pas grave, je trouverai une solution et en plus, j’attendrai le papier … J’y crois !

    Aimé par 1 personne

  2. Je viens, à l’occasion de notre dernier séjour via avion-valise-cabine-timbre-poste, de commander mon premier livre numérique (Après l’Amour, de Marceline Loridan-Ivens, merveille). Je n’ai pas de liseuse, je le lis sur mon téléphone, via appli. J’ai été un peu décontenancée au départ, mais finalement, je me suis adaptée. Et puis on peut annoter, si on ne connaît un mot, sa définition apparaît d’un simple « clic », et surtout, le plus important, ON TOURNE LES PAGES (lol). La dimension du texte s’adapte à celle de l’écran, donc je suppose que ce n’est pas plus inconfortable que de lire sur une tablette ou une vraie liseuse. En tout cas, pour voyager, je trouve ça top, même si je préfère le vrai papier.
    Ton livre sera donc mon 2e achat d’e-book, j’y cours tout de suite 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Commande passée, mais le lien ne marchant pas, je suis passée directement par le site. Grande première pour moi qui n’aime que les VRAIS livres, que je hume, que je caresse, que je chouchoute. Mais après avoir lu vos 2 premiers, je ne pouvais pas faire autrement. Bon vent à ces belles graminées 😍

    Aimé par 1 personne

  4. Commandé ! Malgré mon boycott habituel d’Amazon et mon manque de liseuse. Donner un coup de pouce à ce livre qui me fait très envie valait bien ce petit sacrifice !
    Vivement la version papier!
    Bonne chance pour la suite. Et bravo pour le teaser très réussi !

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour, je n’ai pas de liseuse Kindle… Puis je tout de même le commander et le recevoir par mail (j’y connais rien en technologie et achat internet) mais j’ai un besoin viscéral de lire votre livre car j’ai perdu mon papa il y a un an et j’ai besoin de mettre des mots en l’occurrence les votres. Merci. Cécile garcia

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.