Graminées en vrac

J’inaugure aujourd’hui une nouvelle catégorie qui pendant quelque temps va prendre la place de nos « En vrac et pas dans l’ordre » : les graminées en vrac. J’aurais pu l’appeler l’instant émotion, mais puisqu’en ce moment j’ai un accès d’allergie aux graminées, autant en profiter.

La fête de l’école :

Vous le savez, l’école est un haut lieu de mon allergie et je crois qu’il serait bon que je m’allonge sur un divan pour en parler à un hypothétique quelqu’un. La grille verte de la petite école de quartier où je déposais PetiteChérie au temps de sa scolarité (j’ai l’impression que ça fait un siècle) et qui me tenait compagnie en sait quelque chose. En même temps, m’allonger maintenant, c’est un peu ballot et beaucoup trop tard puisque Mister T termine son année de CM2 et que nous allons nous attaquer au collège. Je ne comprends pas pourquoi l’Éducation Nationale plante des graminées aux abords des écoles : près du portail, dans les salles de classe et plus spécialement à l’endroit où chacun de mes enfants a posé son joli fessier ou sous le préau (avec son odeur caractéristique).

Samedi dernier avait donc lieu la dernière fête d’école. Mister T m’a dit « mettez-vous là », ce à quoi nous avons obtempéré (#parentsobéissants). C’était une place idéale : tout contre le ruban rouge qui délimitait la scène et sous les grands platanes. Il n’y aurait personne devant moi (#troppetite) et cette année, enfin, je pourrais le bouffer des yeux et de mon smartphone. Sauf que. Oui, parce que pour qu’une histoire soit intéressante, il faut des « sauf que », des « c’est ainsi que » ou des « soudain ». Sauf que, soudain, il est entré sur scène à l’opposé complet de la place à laquelle nous nous tenions, un sourire ravi aux lèvres. C’est ainsi que je n’ai rien vu (et mon smartphone non plus). Rien vu du jeu d’épaules de la chorégraphie de Grease, pas vu grand chose de son grand jeté arrière. Par contre son sourire hilare lors du salut, merci, ça j’ai vu.

Le stage

PetiteChérie a commencé son stage. Le premier jour, nous avons reçu une photo prise par sa sœur, de loin. « Zoome » y avait-il écrit en message.  j’ai zoomé et y ai vu, PetiteChérie, toute petite devant un policier qui vérifie ses papiers. Quand j’ai reçu la photo il y avait un grand soleil mais tous les poils de mon corps se sont dressés au garde à vous. C’est assez compliqué d’en savoir davantage sur comment ça se passe, qu’est-ce que tu fais, est-ce que tu es contente, et tes photos, elles sont comment ? Parce qu’il y a le stress qu’elle s’inflige (alors que j’ai vu hier soir quelques photos après les avoir demandé mille fois et qu’elles sont magnifiques), la barre qu’elle met bien plus haute que son mètre quarante-sept et les deux premiers jours qui ont été plus qu’intenses et la volonté de ne pas faire de boulette. Toute la journée, quand au détour d’un truc ou d’un autre je saisis quelques infos, je répète en boucle « c’est pas possible! C’est pas possible ». Je ne vous ai pas dit où elle fait son stage ? Rendez-vous le 19 juillet.

Les messages

Quand j’ai commencé à écrire j’ai vraiment pensé que je ne ferai rien de ce texte. Que personne ne le lirait. Qu’il ne présentait aucun intérêt si ce n’est un exutoire à mon chagrin (ce qui je vous l’accorde n’était déjà pas si mal). « Semer des graminées » est sorti mercredi dernier, nous fêtons ce matin sa première semaine de vie et il me réserve de bien jolies surprises. C’est amusant comme tout est bien plus fluide avec celui-là. Les librairies me le demandent (Book Store Biarritz, Cultura Ametzondo Bayonne, Delbert Agen et Centre Culturel Leclerc à Villeneuve sur Lot) alors que j’avais dû démarcher pour PQLV (le plus souvent sans résultat). J’ai déjà 3 dédicaces prévues, alors que pour le précédent j’avais dû demander (le plus souvent sans résultat). On me dit que c’est à cause de la sincérité qui perle à chaque page et je ne comprends pas, parce que dans PQLV il y en avait aussi. On me dit que c’est parce que c’est moi, mon histoire. Mais dans PQLV, Marie, c’est tellement moi.

Je me dis que je ne suis peut-être pas faite pour le roman et la fiction. Je regarde le texte qui se construit en ce moment quelque part dans un dossier et je ne sais plus. Si je dois continuer ou trouver autre chose à dire.

Depuis la sortie de « Semer des graminées », je reçois des messages de ceux qui savent. Et ceux qui savent, savent, ce que c’est que d’accompagner quelqu’un qu’on aime vers la fin, d’anticiper l’absence, le moment où. Je les lis et instantanément mon allergie revient. Là. Au coin de mes yeux. Alors me revient en tête la parabole de l’étoile de mer « si ça ne sert qu’à une seule personne j’aurais atteint mon objectif ».

Et même si je me répète, même si ça prend du temps, si c’est compliqué, n’hésitez pas à poster votre avis (Amazon, Librinova, Fnac, Babélio, BookNode…), même s’il ne mesure pas les 5 étoiles que je préfèrerais collectionner, parce que ce sont vos avis qui donnent envie aux futurs lecteurs. Merci à Danangl, Fabienne T, Robaux, LU, Client Amazon ^-^, Claude, Martin Sébastien, Chantal de l’avoir fait ❤

Ah et au fait, je n’ai pas atteint le quota du club des 50. Merci aux 38 qui ont joué le jeu ❤

Oui j’ai envie de mettre des ❤ partout…

Pic by Tyler Donaghy on Unsplash

 

4 commentaires sur “Graminées en vrac

  1. C’est bien les Graminées en vrac, pourvu qu’il y ait du vrac… et ici aussi nous avons eu un déferlement de graminées entre le 1er mai et la fête des pères.💙

    Ne t’inquiète pas pour le stage je suis sûre qu’elle fait un super boulot, et qu’on pourra très vite voir son travail ici ou là. Petite Chérie s’inflige du stress ? mais de qui peut elle bien tenir cela ? Vivement le 19 juillet.💜

    tu as raison mettons des coeurs partout et de toutes les couleurs 🧡💚
    😘`

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.