Vendredi confession

Allez en route pour un vendredi confession.

1- Cette semaine j’ai eu le plaisir d’avoir mes trois premiers retours de lecture pour mon prochain texte. J’ai donc commencé les corrections. Il y en a peu, ce sont surtout des coquilles ou des mots oubliés. J’ai eu quelques avis sur la structure mais rien qui ne soit difficile à régler. Celui que j’ai reçu hier, m’a fait penser que j’allais peut-être en changer le titre. Il arrivait après qu’une amie avec laquelle j’ai déjeuné a fait une réflexion à son propos qui, alors qu’elle était absolument anodine, m’a fait tiquer. Le titre c’est vraiment délicat et je sais que je vous en ai parlé plusieurs fois. C’est dans ses moments-là, qu’avoir un éditeur doit être agréable, mais voilà, je sais qu’il va falloir que je tranche toute seule. Pour Semer des Graminées, j’ai été si souvent félicitée pour le choix du titre que je voudrais recommencer l’expérience. mais je tergiverse et je ne sais pas encore. C

2- Pour celles qui se posent la question, celui-ci j’ai bien l’intention de l’envoyer à des maisons d’édition. Je ne sais pas lesquelles par contre. Je ne sais pas vraiment laquelle serait intéressée par un roman tel que celui-là. Je suis très contente des ventes de Semer des Graminées qui grâce à vous a dépassé depuis longtemps le chiffre moyen des ventes d’un livre en France et en ME. Bien sûr il est loin d’être un best-seller, mais pour un livre auto-édité qui n’est pas du feel-good, ni de la new romance, il s’est bien défendu. Non, je rectifie, vous l’avez bien défendu. Mais j’ai envie de nager jusqu’à l’autre rive.

3- Sur IG  @desfemmesfrancaises en les personnes d’Audrey et Margaux m’ont demandé de prendre les clés du compte. Il s’agit d’un compte inspirant où des femmes françaises partagent la diversité de leur vie, de leur combat, de ce qui les meut. Depuis dimanche j’officie là-bas. Hier, j’ai choisi de poster la photo de la canne de déplacement blanche de Tanh, nouvellement arrivée à la maison. J’ai parlé du handicap avec mes tripes. Certaines ont très vite souligné le courage à parler de ça pendant cette semaine là. Au début, très franchement, je n’ai pas compris. Je ne voyais pas pourquoi il fallait plus de courage que pour parler de mes carnets, d’enfants, de mes secrets inavouables, d’inspiration ou de Bayonne. Je l’ai compris par la suite. Là où les autres images ont franchi allègrement la barre des 100 likes en quelques heures, voire des 200, celle-ci en aura mis 24 pour difficilement atteindre les 102 likes. Je n’avais pas compris à quel point le handicap n’était pas instagramable. Je n’avais pas compris à quel point les gens ne veulent voir que du beau, de la normalité, du rêve.

4- Hier soir, Grande Chérie m’a envoyé une vidéo de Vincent Delerm qui parle de son film « Je ne sais pas si c’est tout le monde » un film que j’aurais adoré voir mais dont je ne sais pas s’il sera un jour programmé à Bayonne. Elle m’a dit, « il y a une phrase, tu vas adorer ». Je vous laisse deviner laquelle.

5- Les filles, j’ai fait un nouveau « Yes man! » auquel je pense depuis au moins quatre ans. J’ai posé ma candidature (avec sélection et tout et tout) pour participer à une formation. Je n’ai que peu d’espoir parce que je ne suis pas musicienne (ça me gène, ça me gène), je ne suis pas non plus une jeune auteure (ça, je sais bien que ça dépend de quel côté on regarde, mais bon tout de même) et puis on est assez nombreux à tenter notre chance. Vous savez que chacun de mes livres est accompagné d’une playlist (d’ailleurs pour le prochain j’ai choisi de la mettre à la fin du bouquin). Mais si vous le savez… Eh bien pour le prochain, j’ai l’intention d’écrire moi même les chansons. Je ne les chanterai pas, mais j’ai bien l’intention de demander à un jeune musicien de talent de se les approprier.

6- Ah oui, j’avais aussi parlé de mon futur one-woman-show … Il avance. D’ailleurs, de temps en temps, ici, je place quelques uns des textes que j’ai écrit …

Joyeuse fin de semaine, des bises

PS : finalement j’ai trouvé le docu de Delerm sur Arte 🙂

pic by Danielle Macinnes on Unsplash

5 commentaires sur “Vendredi confession

  1. -Je suis tellement impatiente de le lire.
    -Le handicap est une bien grande question et un sujet tabou c’est clair, j’avais été scotchée l’année dernière quand j’étais intervenue lors d’une journée sur la différence, j’ai été félicitée pour mon courage de témoigner alors que j’avais bataillé pendant 15mns sur l’intégration des enfants différents, j’aurais préféré que l’on me dise « vous avez raison » et pas « bravo pour votre courage de témoigner »
    ta réflexion m’a fait pensé au dernier spectacle de florence foresti regardé pendant les vacances de noel il y a un passage sur la vie de ses amis sur IG
    -et ton film ne passe pas à bordeaux ?
    – bravo pur les chansons et lenouveau « yes man »
    – et on réagit commet à ton one woman ?

    bisous, bon WE

    Aimé par 1 personne

  2. merci et bravo !
    Parler du handicap est un truc pas vendeur, pas bankable, mais étrangement, quand on en parle, on a des tas de réflexions positives, sur le fait que quelqu’un, enfin, ose lever le voile… J’ai plusieurs articles en gestation sur le sujet pour mon blog d’ailleurs, …
    Bravo pour le livre, pour IG et pour le reste !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.