Le banquet de sushis

Si vous me suivez sur IG, vous savez qu’en ce moment ce n’est pas une période facile pour Mister T. Je ne rentrerais pas dans les détails, mais en gros, il manque deux jours de collège par semaine depuis un mois.

Cette semaine il devait faire une IRM. Examen indolore bien que peut-être un peu stressant compte tenu de l’impression d’enfermement et du bruit environnant. Mais, là n’était pas le plus compliqué. Le problème majeur de Mister T, c’est qu’il a une peur panique des piqûres. Quand je dis panique, ce n’est pas juste une image. J’ai beau le préparer, lui expliquer que je ne le quitterai pas d’une semelle ou que je lui mettrai un patch EMLA, rien n’y fait. D’autant plus que pour l’IRM, je ne savais pas où mettre le patch. « T’as qu’à en mettre partout » qu’il m’a dit en me montrant tous les endroits possibles de son corps. Alors que j’en parlais à une amie, après la séance de yoga, elle proposa à Mister T de lui faire une séance d’hypnose.

Il ne savait pas vraiment ce que c’était, mais si ça pouvait éviter qu’on lui fasse une piqûre, il était partant. Je décidai de lui expliquer à ma façon c’est-à-dire de prétendre qu’il s’agissait d’une séance de méditation un peu plus poussée que celle que nous faisons chaque soir à 18h. Sans bien entendu parler de la piqûre que nous erions obligés de lui faire.

La première interrogation qui me vint à l’esprit fut « peut-on faire de l’hypnose à quelqu’un qui n’a qu’un oeil fonctionnel ? » J’avais en mémoire l’image de Kaa quand il hypnotise Mowgli et que ses yeux roulent dans tous les sens. « Bien sûr » me répondit-elle quelque peu étonnée. (je crois d’ailleurs qu’elle n’a pas compris pourquoi je demandais ça)

Rendez-vous fut pris pour le lendemain. À l’hôpital.

Rentrée chez elle ce soir là, cette amie réfléchit à quelques situations standards qui pouvaient apporter du réconfort à Mister T. Elle visionna donc plusieurs vidéos de youtubeur jouant à Fornite (chose à laquelle je ne me suis jamais résolue bien que Mister T m’y ait invitée à plusieurs reprises) (applaudissements s’il vous plait), elle imagina ce que l’on pouvait ressentir en jouant au piano dans le noir, en jouant au ballon avec les copains ou en marchant simplement sur la plage.

Quelle émotion quand elle lui proposa de faire sortir toute la peur qu’il avait à l’intérieur de lui. Je n’avais jamais vu ça. Je restai contre mon mur en retenant ma respiration. Si ce à quoi j’assistais était le reflet de sa peur, elle était immense. Vint ensuite le moment où elle lui demanda à quel endroit il aimerait être. Elle ne fut pas surprise quand Mister T, répondit « à la maison ». Fornite ou piano, à nous deux se dit-elle. Elle venait de remporter la première manche.

-Et qu’aimerais-tu faire pour être bien ? »

Mister T chercha quelques instants et finit par hausser les épaules. Il émit le magnifique son « pttt » qui n’était pas de bon augure et annonçait la fin de ses recherches. Elle lui proposa de jouer à Fornite.

-Non.

Puis de jouer au piano « non » et « Jouer au piano dans le noir ? » Non plus. Bon les choses se compliquaient.

-N’y a t’il pas une chose qui te fait très plaisir quand tu es à la maison ?

-Manger des sushis!

Mon amie se retourna vers moi, une lueur de fou rire dansant dans les yeux. C’est alors que commença le plus grand banquet de sushis que vous n’ayez jamais vu. Elle décrivit avec force détail et une voix douce, l’algue noire, la blancheur des grains de riz et la symphonie du orange, du vert et du rouge. Elle lui fit ressentir la sensation du riz qui croque sous la dent et la douceur du saumon sur la langue. Tant et si bien, que Mister T, mangea dans sa tête des sushis pendant 45 minutes. Les manip radios étaient éberlués, l’enfant, très calme, permit la réalisation de clichés d’une netteté qu’ils avaient rarement rencontrée. Quand Mister T émergea, il fut étonné que tout soit terminé et demanda combien de temps il avait « dormi ».

De retour à la maison, alors que je lui demandais comment il se sentait et s’il se souvenait de ce qu’il s’était passé, il me répondit : « c’est dommage, elle avait oublié la sauce soja sucrée ».

Pic by luigi-pozzoli on unsplash

 

8 commentaires sur “Le banquet de sushis

  1. Je ne sais ce qu’il se passe pour « Mister T »
    Bon courage à lui. J’espère que les examens sont bons… Bon courage à sa maman également et Merci pour ce récit qui parvient à nous faire sourire!
    La maman d’un Loulou de 13 ans toujours inconditionnel des Patchs, en cas de prise de sang.

    J'aime

  2. Sans connaître les détails de ce qui pourrit la vie de T en ce moment, je suis de tout coeur avec vous et je compatis, ayant moi même un petit LOulou qui a une peur panique des piqures, et une angoisse sourde à la vue de la moindre blouse blanche … que nous voyons pourtant souvent aussi. Les patchs, la diversion, .. et même une radio dentaire sous Meopa pour pouvoir la faire … j’ai testé des tas de choses… mais pas encore l’hypnose. J’ai déjà posé la question au CHU mais ils ne le pratique pas. Dommage.
    J’adore le point final à l’histoire…
    et bon courage à Mister T !!!

    Aimé par 1 personne

Répondre à Marieal Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.