Le colibri

Il y a une question dans la vie que je me suis souvent posée. Aurais-je été du bon côté ? « Aurais-je été meilleure ou pire que ces gens ? » Bien sûr, je réponds que non, enfin que oui, que j’aurais été meilleure, que jamais je n’aurais pu faire ça. Mais au fond, s’il avait été question de la vie de mes enfants qu’en aurait-il été ?

Depuis quelques jours, je me demande quel colibri je peux être. Je voulais faire ma part, mais je ne savais pas vraiment quoi faire. Qu’est-ce qu’il aurait fait, le petit colibri en pareil cas ? Existe t-il une bonne façon de l’être ? Une seule et unique ?

Alors, j’ai cherché quoi faire. J’ai vu que certaines fabriquaient des masques de protection à distribuer à ceux qui en avaient besoin. Comme beaucoup, j’ai pensé que c’était bien inutile pour ce qui était de la protection, mais que si cela permettait d’en rassurer quelques-uns, pourquoi pas après tout ? Mais je suis nulle en couture et suis donc incapable d’en fabriquer.

J’ai continué à chercher, mais il n’y avait nulle part de fascicule ou de mode d’emploi pour devenir un colibri. J’ai laissé tomber. C’était bien trop compliqué.

Je ne suis pas sortie, j’ai regardé la pluie tomber avec abnégation, écoeurée de voir que d’autres n’avaient pas eu ce civisme, qu’ils avaient voulu braver une injonction gouvernementale parce qu’ils se sont cru au-delà de ça. C’était peut-être ça être un colibri? Et eux, là tous ces idiots qui se sont assis dans un parc ou ont bronzé près d’un fleuve, quels mots n’avaient-ils pas compris dans la phrase « restez chez vous! »

J’ai téléphoné aux gens que je sais seuls chez eux. Histoire de passer le temps et de les écouter me raconter qu’ils allaient devenir fous. Je n’ai pas dit que, certainement, j’allais finir divorcée et fâchée avec mes enfants ou folle à lier à cause des maths de niveau 6ème. J’ai envoyé des sms de réconfort à mes amis soignants que j’ai laissé me rappeler, quand ils en ont eu envie. J’ai proposé de faire les courses pour une personne chère, trop âgée pour pouvoir le faire l’esprit libre. J’ai proposé de garder les enfants et organisé une colonie de vacances à la maison. J’ai souri beaucoup. C’était peut-être ça, être un colibri ?

Faire ma part, c’est peut-être écrire des choses qui, pendant quelques minutes vous auront fait penser à autre chose. Alors, puisqu’on me dit que je le fais plutôt bien, le temps du confinement, à un rythme variable allant de plusieurs fois par jour à deux fois par semaine, vous pourrez lire quelques brèves d’une confinée.

Et vous, quel colibri êtes-vous ?

 

 

10 commentaires sur “Le colibri

  1. Jusque là je ne savais pas que pouvoir sortir, ou pas, était un luxe, je n’en profitais pas trop , mais aujourd’hui à cause du confinement sans doute j’ai l’impression d’être en prison chez moi, pourtant c’est grand ! Question idiote : est il possible de tondre ?
    Je vais patcher, heureusement que j’ai un stock de tissus 😒
    Bonne journée

    J'aime

  2. Toi tu as raison continue comme cela, cela nous fera du bien de te lire.
    De mon côté, j’ai pris des nouvelles de la famille, j’ai dit à ma maman que je l’aimais et qu’il fallait qu’elle prenne soin d’elle, idem avec mes frères dont l’un va se retrouver dans une position bien délicate ces prochains jours.
    Je parlemente avec une ado compliquée que nous gardons à la maison contre sa volonté, aujourd’hui j’ai fait un énorme plat de lasagne que je vais partager avec mes vieux voisins, on va gérer tout ça au jour le jour.
    Prenez bien soins de vous tous.
    Je t’embrasse

    Aimé par 1 personne

  3. je m’occupe de mon papa, depuis que Maman est terrassée par cette saloperie ! Coma artificiel et intubation, … je prie, j’essaie de distraire, de rassurer ceux qui appellent, d’occuper mes enfants (ma grande ne manque de devoirs ! croyez moi !), de faire bonne figure… et puis, je prends des nouvelles de ceux qui sont seuls, j’ai imprimé des attestations pour les aînés du secteur qui n’ont ni accès au net, ni de quoi imprimer, … Je tente… et surtout je m’occupe l’esprit !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.