Journal d’un confinement – Jour 5

J’essaye de raison garder parce que je ne crois pas que rester chez soi soit la pire chose qui puisse nous arriver.

Le problème c’est tous ces gens qui sortent au prétexte de prendre l’air. La consigne, il est vrai, n’est pas très claire. Prendre l’air : déplacements brefs à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes et aux besoins des animaux de compagnie, faire ses courses. Devant ma fenêtre, je vois des gens se promener tranquillement à plusieurs, certains font leur jogging, d’autres promènent leur chien (alors qu’avant, le chien ne sortait pas du jardin), certains disent partir faire des courses tous les matins au prétexte qu’ils ont toujours fait comme ça et qu’il n’y a aucune raison qu’ils fassent autrement. Hier, l’accès aux plages a été fermé. L’entrée dans les marchés rationalisée. Et pourtant aujourd’hui encore, des gens se promènent. Ils n’accélèrent pas le pas. Ils flânent et  ne se sentent pas illégitimes à le faire. Comment dire à mes enfants de rester confinés alors que le papi d’en face sort impunément ou que la dame d’à côté enfourche son vélo pour aller dieu sait où ? Cela n’est pas acceptable.

Qu’est-ce qu’ils ne comprennent pas ? N’ont-ils pas compris que la propagation du virus est inversement proportionnelle à nos sorties ?  N’ont-ils pas compris qu’il n’y a pas que les personnes âgées à subir les assauts du virus ? Ne voient-ils pas les dégâts en Chine et en Italie ? Ne le voient-ils pas, notre futur ? Ne voient-ils pas que nous avons simplement dix jours de retard sur l’Italie ? Qu’est-ce qu’ils n’ont pas compris dans la phrase « restez chez vous » ? Quel mot. N’entendent-ils pas les gens nous prévenir que le confinement durera 6 semaines ? Alors que certains prétendent être en confinement depuis 3 jours nous le sommes depuis 5 parce que nous avons pris les choses au sérieux dès le début, alors qu’eux, continuaient leur vie : c’est difficilement acceptable.

Nous ne sommes pas en guerre et le virus est silencieux. Il n’y a aucun bruit au-dessus de nos têtes, pas d’hélico ou d’avion qui vole bas, pas de couvre-feu, aucun tir de rocket, aucun bruit de troupes arpentant le trottoir. Inutile de descendre à la cave dans le noir le plus complet après l’appel d’une sirène. Inutile de se barricader car personne ne viendra tambouriner à notre porte pour nous faire du mal. Les magasins sont réapprovisionnés régulièrement et si ce n’était le fait de quelques personnes, les rayonnages ne seraient pas vides comme ils le sont.

C’est peut-être le problème : le virus devrait faire davantage de bruit. Malheureusement, ce n’est qu’une question de jours, ça viendra. Dans les pleurs ou le silence autour des tombes lors d’enterrements où nous n’aurons pas l’autorisation d’aller. Ça viendra quand nous licencierons parce que nous aurons risqué la peau de nos entreprises. Ça viendra quand nos enfants recommenceront l’année en cours ou auront un diplôme au rabais qui ne leur permettra pas de trouver de travail.

On me signale  que je suis en pleine dystopie. Si dystopie il y a, il s’agit de celle-ci : la terre, voulant se régénérer a trouvé comment y parvenir en stoppant les affaires humaines. C’est ainsi que sont réapparus le ciel bleu, les oiseaux, les poissons et les eaux claires à Venise ou ailleurs. C’est ainsi que sont revenues la nature et la vie. Ne reste plus aux humains qu’à modifier leur propre façon de vivre. Cela devrait être simple puisqu’ils s’accordaient tous à vouloir sauver le monde il y a encore quelques semaines. Ils étaient prêts mais certainement pas en renonçant à leur petite liberté individuelle. Apparemment.

 

(oui, je suis un peu en colère …)

Pic by Matt Reames

8 commentaires sur “Journal d’un confinement – Jour 5

  1. Déjà moins suivi le confinement. Des vieux qui promènent autour du moulin, une voiture garée au pied du dit moulin, plus (+)de voitures qui passent, c’est vrai qu’ils n’ont rien compris

    Aimé par 1 personne

  2. Une colère bien légitime et partagée.
    Je n’arrive pas à définir exactement cette ambiance, mais c’est très bizarre, entre bruits de tondeuses et de tronçonneuse, oiseaux qui chantent et chiens qui aboient, la campagne se met en mode printemps, nous sommes dimanche depuis lundi…. nous nous disions justement à midi, « P* quand on va tomber, on va tomber de haut ! »
    j’ai une boule dans la gorge et un gros noeud dans le ventre parce que le télétravail n’est que soucis et tracasseries, nous devons garder une ado en pleine rébellion confinée à la maison contre sa volonté, nous étions en panne de fioul en début de semaine et mon Namoureux vient de casser la courroie de la tondeuse… et ça fait que 5 jours !! 🤯🤪

    Aimé par 1 personne

  3. je partage ta colère ! Maman est dans le coma à cause de cette satanée maladie, on ne sait même pas où elle l’a attrapée ! Elle ne toussait pas, elle n’avait pas de fièvre… juste la diarrhée (finalement, pour le PQ, tu as bien fait ;-))
    Alors, quand je vois ces petits vieux qui se baladent, qui gueulent devant chez le boulanger, parce que « bon, on peut quand même rentrer à 4, ça va pas nous tuer »;.. ‘ben, si peut-être, co…sse’ ! C’est ce que j’ai eu envie de répondre, mais j’ai juste respiré bien fort …
    Alors, je partage ta colère, et je tente de rester zen, de trouver des trucs pour rire et dédramatiser un peu…

    Aimé par 1 personne

  4. Colère bien légitime ! Ça me met en colère d’aller bosser en confiant ma fille pour une éducation au rabais dans sa garderie de service minimum quand je croise des gens en vélo , en skate ( j’ai failli appeler la police pour les dénoncer , ils était 4 sur une petite place loin de la circulation juste à côté de l’endroit où j’ai récupéré ma fille mais quasiment nez à nez en train de se rouler un pétard…) ou en train de papoter sur un banc public.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.