Journal du confinement – Jour 12

Je me demande ce qu’ils garderont de tout ça.

Le meilleur ou le pire? Les jolis moments ou ceux un peu cabossés qui émaillent notre quotidien ? Se souviendront-ils d’autre chose que de la joie enfantine à laisser le temps aller sans vraiment se soucier de demain, des leçons non apprises et des devoirs rendus en retard ?

Se rappelleront-ils de nos listes de repas pour ne pas nous y perdre, de mes recherches du paquet de madeleines qui va bien avec le café du matin, des drive fermés et de mon air de victoire en rentrant avec un sac de courses rempli ?

Se souviendront-ils de la crainte de leur papa-chef d’entreprise qui ne sait pas à quelle sauce il va être mangé, lui et ses 70 collaborateurs ?

Se souviendront-ils des mots entendus au journal télévisé ? Du champ lexical de la guerre, de la peur, de la mort ? Cela changera t-il quelque chose à leur vie future, celle qu’ils commencent juste à dessiner ?

Y repenseront-ils à ces heures passées dans les chambres à regarder au plafond, de ces heures passées à regarder le ciel, de ces heures passées à décoder les chants des oiseaux?

Se souviendront-ils de l’anniversaire étrange de leur grand-mère et des apéritifs  par écrans interposés ? Se souviendront-ils de nos inventions pour donner chaque jour l’illusion d’un nouveau jour ?De nos mains frappées, de l’envol des cloches en guise de soutien, des petits gestes entre voisins ?

Se souviendront-ils des appels répétés à nos proches pour leur dire qu’on est là, qu’on pense à eux et qu’on les aime?

Garderont-ils de menues terreurs, de minuscules failles ou quelques angoisses collées au coeur ? Y puiseront-ils la force et le courage de réinventer demain pour que plus jamais cela ne leur arrive ? Ou bien n’est-ce que le début et devront-ils s’y habituer ?

Pic by Nathan Dumlao on Unsplash

 

2 commentaires sur “Journal du confinement – Jour 12

  1. J’espère bien qu’ils ne connaîtront pas un 2ème épisode comme celui ci. Et qu’ils sauront en tirer des conclusions pour le futur. Se mobiliser pour rendre ce monde plus humain .
    Mais comme on en est qu’au début, il est encore trop tôt pour connaître l’ampleur du traumatisme. Oui je sais je ne suis pas optimiste , mais au boulot, nous n’en sommes qu’au niveau 2 de l’organisation de crise sur les 5 prévus! De quoi se faire quelques cheveux blancs supplémentaires ( cette idée ne me déplaît pas vraiment 😃)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.