Journal d’un confinement – Jour 26

Avant, j’avais peur de beaucoup de choses : des sirènes qui hurlaient alors que j’étais sagement assise à mon bureau dans la classe de CM2 de Mr Garrigues par exemple, parce que j’étais persuadée que quelqu’un de ma famille avait eu un accident. J’avais peur des camions qui passaient devant le portail, de rencontrer des gens inconnus, parce que que le problème avec eux, c’est qu’on ne les connait pas.

J’avais peur de parler aux médecins, ces êtres étranges qui une fois vêtus de leur blouse blanche prononcent des mots incompréhensibles pour le commun des mortels, en jouant avec leur stylo bic et qui ne se rendent pas compte des marques sur la poche. Peur de faire la position du chien tête en bas dans une salle de yoga bondée. De ne pas reconnaitre les gens à la descente du train (Genre une fois je devais aller récupérer mon beau-frère et j’ai psychoté tout le trajet en me disant que je n’allais jamais le reconnaitre. Je ne l’avais pas vu depuis deux mois et le connaissais depuis quinze ans. Je l’ai reconnu, j’en aurais presque dansé sur le quai) ou à l’aéroport. De conduire seule. De conduire la nuit. De conduire une autre voiture que la mienne (j’ai peut-être un problème à ce niveau là). De donner mon avis, persuadée qu’il n’avait aucun intérêt pour le commun des mortels, parce que mon avis était changeant.

Je me suis dit qu’en vieillissant les choses finiraient par s’arranger. Malheureusement pour moi, j’ai eu des enfants et j’ai commencé à avoir peur pour eux. Une fois devenus grands à leur tour, les sirènes se sont mises à les concerner. J’ai encore vieilli. J’ai appris à remettre les médecins à leur place, je reconnais tout le monde, j’écris mon avis, et même si j’en change je prétends que ce sont mes personnages qui sont versatiles, j’ai fui les studios de yoga et je fais la position du chien tête en bas dans mon salon, je ne conduis que ma voiture, le jour. C’était un bon début, je vieillissais bien.

Et puis le confinement est arrivé.

Pic by Marcel Strauss on Unsplash

2 commentaires sur “Journal d’un confinement – Jour 26

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.