En Adoptie

Avec mon prochain roman, « Les Mèreveilleuses » je vous embarque en Adoptie et ça tombe plutôt bien puisque nous ne pourrons pas voyager cet été, vous ne trouvez pas?

Vous ne connaissez pas l’Adoptie ? C’est un pays imaginaire aux mille fuseaux horaires se trouvant à l’est et puis à l’ouest, au nord et au sud. Ici et là. Ailleurs. À portée de doigt ou de l’autre côté de la terre. Tout au bout d’un long tunnel, où la nuit aussi est un soleil.

Je l’ai parcouru en long, en large et en travers, alors, quand Mathilde et Alexandre m’ont invitée dans leur aventure, je n’ai pas pu refuser. Ça faisait longtemps que j’avais envie de vous raconter cet étrange parcours initiatique au cours duquel des gens se transforment en parents, parce que ce qui me fascine, c’est la capacité que possèdent les femmes, les hommes, à aimer un enfant qui n’est pas le leur, à l’accueillir et à en prendre soin.

Vous pensez que cette histoire n’est pas pour vous parce que vous n’avez jamais voulu adopter, alors à quoi bon … Et si je vous disais que Mathilde non plus n’avait pas prévu ça. Adopter ce n’était pas un rêve d’enfant. Peut-être, quand elle se faisait gronder par ses parents, rêvait-elle qu’elle l’avait été, mais cette idée saugrenue et dont elle avait honte s’effaçait rapidement. Quand Alexandre lui proposait de faire un petit dernier elle disait : « j’ai tous mes enfants, là, près de moi, je n’en veux pas d’autre. On est comme les cinq doigts de la main, inutile de vouloir commencer la deuxième. »

Et puis, il arrive parfois qu’un ruban rouge échoue dans un jardin.

Mais pour se transformer en papa et maman, la route est longue et semée d’écueils, les parcours sont uniques, saupoudrés de sentiment quasi divin et parsemés d’embûches romanesques. Les futurs parents se raccrochent à des signes qu’ils sont les seuls à voir, ils bricolent des amitiés indestructibles, il arrive même qu’ils renoncent, à quelques jours de la ligne d’arrivée, alors que l’envie s’est transformée en besoin. Voire en obsession.

Voyager en Adoptie, c’est accepter de s’en remettre aux vents forts et aux mers agitées, de laisser son cœur vagabonder toujours trop loin de son corps, dans un ailleurs où personne ne vous attend, c’est accepter que d’autres tirent les ficelles, ceux qui savent mieux, ceux qui décident, depuis leurs bureaux. Voyager en Adoptie c’est attendre et déjà aimer. Voyager en Adoptie c’est accepter de faire grandir à la fois son cœur et son âme et parfois, ça fait un peu mal.

Alors, êtes-vous prêts à voyager en Adoptie ?

Le billet pour l’embarquement sera disponible dès le 12 juin sur toutes les plateformes de vente en ligne ou chez votre libraire, sur commande, avec un délai de dix jours pour la version papier.

Découvrez « Les Mèreveilleuses » en précommande au format numérique au prix de 2,99€. Je compte sur vous ❤

 

 

 

7 commentaires sur “En Adoptie

    1. Il y a un premier retour au sujet de Les Mèreveilleuses à découvrir sur Instagram sur le profil de la blogueuse littéraire lectures_sur_ordonnances … alors qu’elle n’avait pas aimé Semer des Graminées, elle a beaucoup aimé celui-ci, comme quoi, il en fait pour tous les goûts 😉❤️

      Aimé par 1 personne

  1. C’est un voyage que j’ai entamé il y a pas mal d’année, mais je suis si contente de connaître ce pays. Même s’il a aussi ses écueils et ses pentes escarpées, il revêt de belles plaines et des eaux douces… l’ensemble de ces paysages en font un voyage merveilleux, une expérience de vie unique (comme il y en a d’autres). Alors, j’ai hâte de découvrir le carnet de route de Mathilde !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.