Sujets de niche

Souvent, quand j’écrivais mes romans, j’ai pensé que j’abordais des sujets de niche. Oui, l’écriture, dans PQLV, c’est un sujet de niche. Même s’il parait que 80 % de la population a envie d’écrire un livre, écrire dessus reste un sujet de niche.

De toutes façons ça devait l’être étant donné les scores de vente qu’il a atteint. Ou alors il était nul. Au choix. (laissez moi croire ce que je veux)

Quand j’ai commencé Semer des Graminées, j’ai pensé à nouveau : quel sujet de niche, la mort de son père. Les deux maisons d’édition à qui je l’ai envoyé viennent d’ailleurs de me répondre (18 mois après leur avoir adressé le manuscrit) que ce n’était pas assez universel. Ils n’ont pas tort, c’est pas comme si on avait tous et toutes un père, et qu’on était tous et toutes confrontées un jour ou l’autre à sa disparition. Ouais tout ça, franchement, ce n’est pas universel.

Quand j’ai commencé à écrire sur l’adoption avec Les Mèreveilleuses, on m’a dit « oh la la, encore un sujet de niche ! » Oui j’ai dit. Sans doute que je ne suis bonne qu’à ça! Mais c’est pas comme si This Is Us était l’une des séries les plus regardées de France (et d’ailleurs), c’est pas comme si la série « Trying » sur Apple TV n’était pas en train de cartonner, ce n’est pas comme si trois auteurs (TROIS)* venaient de publier un texte sur l’adoption ou étaient en train de l’écrire ! Et en plus ça ce sont ceux que je connais, parce qu’il doit bien y en avoir d’autres. On parie ?

Alors, hein, Ouais. Bon.

 

* Pascale Rault Delmas, Amélie Antoine, Valérie Van Ost

 

5 commentaires sur “Sujets de niche

  1. Si je ne vous lisais pas depuis longtemps, j’aurais du mal à vous croire!!!
    Des éditeurs ont émis ces fines analyses ?
    La perte d’un père, l’adoption des sujets  » de niche » ! Moi j’aurais dit sujets universels mais je ne suis pas éditrice!
    Surtout ne changez rien …

    Aimé par 1 personne

  2. Je tombe sur ce post que j’avais raté ( comment c’est possible ???).

    L’amour d’une fille pour son père ou d’une mère pour son fils , des sujets de niche? Pfffff… N’importe quoi ces éditeurs!
    Pourquoi ils ne disent pas la vérité : on veut publier uniquement des livres écrit par des grosses machines, et on est pas prêts à prendre un quelconques risque actuellement.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.