Pareil

Chaque fois, c’est pareil. J’envoie le texte, et je m’excuse. Peut-être ne trouvera t-il pas le chemin pour vous embarquer. Peut-être que vous n’aviez pas du tout envie de cette histoire ? Peut-être qu’il y a une alternance entre mes livres : un que vous adorez qui suit un que vous n’aimez pas. Et du coup, j’en suis où ?

Il y a d’abord ma famille à qui j’expose l’idée en quelques phrases et ma correctrice dont j’attends qu’elle me donne l’autorisation d’écrire ce texte là. Puis mes bêta-lecteurs (qui, en fait, sont des lectrices) dont j’attends les retours avec angoisse. Puis viennent les blogueurs littéraires dont je traque les chroniques, dont je guette les avis dont je décortique chaque phrase et soupèse chaque mot, virgule et point d’exclamation. Et puis pour terminer les lecteurs, seuls capables de donner vie aux livres et de leur offrir des ailes.

Je fais partie de ces auteurs qui ont besoin d’avoir les avis des autres pour se sentir légitimes. Je ne sais pas si un jour ça passe. Au bout de combien de livres écrits ? À moins que ça se compte en livres publiés en ME….

Alors à chaque sortie de livres c’est pareil. Je n’arrive plus à respirer. Je me mets en apnée et j’attends. Je mange du chocolat noir aux noisettes et je gribouille sur des feuilles en fermant les yeux (chacun fait ce qu’il peut pour se détendre…). Je me dis que c’est peut-être le dernier. Qu’il était ma dernière chance. Qu’après lui, je n’aurais plus rien à raconter. Parce que je ne sais jamais dans quel tiroir ranger mes livres. Ils n’entrent certes pas dans la catégorie « grand public », celle qui fait rire aux éclats et verser quelques larmes. J’ai l’impression que ce ne sont jamais des romans, mais pas non plus toujours des autobiographies peut-être des auto-fictions, alors?

La sortie de Les Mèreveilleuses a été tellement bouleversée par des événements « indépendants de ma volonté » que je ne veux y lire aucun signe. Rien. Je m’y refuse et je respire à l’impressionniste. Et puis, j’attends de vos nouvelles.

Pic by Sharon Mccutcheon on Unsplash

5 commentaires sur “Pareil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.