Les amies de ma mère

« Ce que les adultes laissent comme souvenir dans la mémoire d’un enfant, cela tient parfois à un rien, à un détail ». Un regard figé dans celui de l’enfant un peu plus longtemps que d’ordinaire, une moue boudeuse et un bâton de rouge à lèvres devant le miroir de la salle de bains un soir de fête, une lettre abandonnée sur le coin de la table de la cuisine, un prénom murmuré. Toutes ces femmes, croisées au hasard d’une vie ont laissé en moi une empreinte indélébile dont le souvenir s’invite parfois, dans une sensation, le goût d’une gaufre ou le chant d’un oiseau. Il est dans notre nature de grandir et d’évoluer. Certains  voudraient ne rien devoir à personne, je ne suis pas de ceux-là, la lueur de leur lanterne éclaire encore ma route.

Avec Les Amies de ma mère, j’ai voulu retrouver leur trace. Les remercier de cet héritage dont elles ne se doutent pas. Peut-être en reconnaitrez-vous une ou deux. Peut-être davantage. Parce que j’ai attrapé le fil rouge qui nous unit toutes et suivi le sillon qu’elles ont tracé avant moi. Ne vous fiez ni aux prénoms ni à l’ordre que je leur ai imposé. Il n’y a aucun rapport de force entre elles et aucune n’a plus d’importance que l’autre. Et puis, toutes ne sont pas Les Amies de ma mère, parce que je raconte souvent la vérité en mentant un peu. Ou inversement. parce que le réel vaut souvent mieux que la fiction.

Voilà, un nouveau carnet rose fuchsia a fait son apparition sur ma table de travail. Dedans, des idées, des bouts de phrases, des mots, des anecdotes que l’on me raconte ou des personnages hauts en couleur rencontrés dans un restaurant alors que rien ne le prévoyait. Tous ces morceaux d’elles transitent vers mon ordinateur. Pour l’instant j’ai 26 instantanés, si vous avez envie de me raconter quelqu’un qui a beaucoup compté pour vous, surtout n’hésitez pas, ce sera une joie pour moi de vous lire et vous découvrir et si je conserve l’histoire remaniée à ma sauce dans le recueil, vous serez nommée.

Voilà, trois manuscrits en même temps. Deux histoires d’amour et un recueil de micro nouvelles, c’est beaucoup, mais ça m’enchante.

Voilà, merci à David Thomas qui m’a offert l’impulsion. Ou pas 😉

Un bisou optimiste

pic by Amanda Dabjorne on Unsplash

11 commentaires sur “Les amies de ma mère

  1. Merci David Thomas. A double titre.

    J’ai découvert ce format de nouvelles avec « le poids du monde est amour » qui me réconcilie avec la lecture en ce moment où je manque cruellement de temps pour moi.

    Aimé par 1 personne

  2. Encore une idée lumineuse !
    J’ai bien une idée , c’est ma propre mère ! Elle a réussi a s’extirper du lmilieu où elle est née ( traditionaliste catho où une femme ne travaille pas pour élever ses enfants) pour être une femme engagée professionnellement ( prof de fac) et socialement ( association pour aider les toxicos , visiteuse de prison , MRAP, bénévole dans plusieurs associations, etc)… tout ça animée par une foie chevillée au corps qui la pousse à aller de l’avant et à vouloir changer le monde ( membre d’un groupe de chrétiens engagés politiquement depuis 50 ans..) . Et pourtant, et c’ est la que ça devient intéressant, elle a en elle cette éducation puritaine qui se rappelle constamment à elle et a nous ses enfants , j’ai des milliers d’anecdotes à ce propos ( comme d’avoir fait dormir mon frère et sa copine dans des chambres séparées pendant des mois avant leur mariage ; nous elle a pas osé je lui ai dit que si elle faisait ça j’irai à l’hoteL!)

    Aimé par 1 personne

  3. j’ai écrit aussi sur deux femmes qui m’ont marquée… veux tu que je t’envoie les textes ? Elles n’étaient pas les amies de ma mère, mais des femmes extraordinaires qui ont croisé mon chemin de vie et ont participé à faire de moi ce que je suis…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.