Tout ce qu’on m’a dit

J’ai mis du temps avant de dire autour de moi que j’écrivais. J’avais peur du silence qui s’installe après ces quelques mots et du regard vide de mon interlocuteur qui s’agrippait au mien. Faut dire que je n’évoluais pas dans un environnement propice à l’écriture, ni même à la lecture je dois bien l’avouer et je faisais un peu office de « vilain petit canard ». Je tremblais à l’idée qu’une discussion sur le sujet de l’écriture et des écrivains s’en suive. Parce que je n’avais pas du tout envie de théoriser sur ce que je faisais et pas du tout envie non plus de faire partie d’un club quelconque d’auteurs inconnus.

Et il y avait aussi des trucs que je n’avais pas du tout envie d’entendre , même si ça partait d’un bon sentiment : florilège

  1. Je suis dans ton roman ? Certains adorent l’idée, d’autres détestent. Je le sais, j’ai testé. Les deux. Il y a ceux qui sont déçus de ne pas y être, ceux qui traquent la moindre allusion à eux, ceux qui s’amusent de retrouver leur tic de langage ou leur petite lubie mais il y a aussi ceux qui préviennent : t’as pas intérêt à ce que je sois dedans. Donc la plupart du temps, non, tu n’es pas dans mon roman, c’est moi qui y suis. Comme ça, si je parle trop, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même.
  2. Ah, c’est chouette, ma soeur, collègue, oncle, toubib aussi, tu veux que je te le présente ? Non, merci.
  3. Tu pourras me le faire lire avant ? Non, ça c’est le job de mes bêta lectrices et ce n’est pas une mince affaire pour elles.
  4. Mais, si tu y arrives, je vais peut-être essayer moi aussi. It’s up to you!
  5. Tu mets combien de temps pour écrire un livre ? Ça dépend mais la plupart du temps très longtemps parce qu’avant d’écrire tout se met en place dans ma tête et paf.
  6. Ça sort quand ? L’année prochaine étant toujours la réponse la plus proche de la vérité. Mais oh! Je sors tout de même un livre par an, hein?!
  7. C’est qui ton éditeur ? No comment.
  8. Moi aussi j’écris! Chouette…
  9. Je devrais peut-être écrire moi aussi, ça me ferait peut-être du bien. En vrai si tu ne ressens pas en toi le besoin et la nécessité de le faire, je ne suis pas sûre qu’écrire te fasse du bien.
  10. Ton livre, ça m’a fait penser à … Chouette, mais bon dommage qu’aucun éditeur ne l’ait pensé aussi.
  11. Alors, t’en as vendu combien? La moitié des auteurs vendent moins de 500 exemplaires. 90% ne dépassent pas les mille. Je me situe entre la moitié et les 90%.
  12. Et, tu gagnes combien par livre ? Pas de quoi faire le tour du monde (même pas à la nage)
  13. Tu écris un best-seller, c’est sûr! Mais bien sûr…
  14. La fin t’es sûre ? Non, c’est comme tout, je ne pas suis sûre de grand chose dans ma vie. Mais là, je fais ce que je veux.
  15. T’as écrit ça parce que tu es dépressive ? C’est une thérapie ? Vade retro satanas, ou comment réduire ce que font les autres, comment rabaisser l’écriture sans avoir l’air de le faire
  16. Donc en fait, tu restes chez toi toute la journée ? Trop de la chance! Je ne pense pas que ceux qui ont vécu le confinement avec moi seront de cet avis.
  17. Puisque tu écris, tu pourrais me faire une lettre ? Si vous saviez comme je sue sang et eau pour les miennes vous ne me feriez pas confiance pour la vôtre.
  18. Ça doit être chiant d’écrire toute la journée. Je ne t’oblige pas à faire pareil.
  19. Mon ex, il écrivait aussi, quelle plaie les écrivains ! Oui ils ne se lavent pas, trainent en pyjama toute la journée fument et se gavent de café.
  20. J’ai plein d’idées de romans, tu veux que je t’en donnes ? Non merci. En général les idées me viennent dans ma salle de bains et ne viennent que de moi. Tu sais c’est le truc de la toile d’araignée.
  21. Je peux le trouver où, ton livre ? À la boucherie du coin.
  22. Tu écris quoi ? Rien qui rentre dans des cases (ça c’est ce que je viens d’apprendre. Mes livres sont atypiques et donc difficilement classables et vous savez qu’en France, on adore mettre les gens dans des petites boites. C’est bien ma veine!)
  23. Et, si tu écrivais de l’érotisme/feel-good/romance/policier, tu crois pas que ça marcherait mieux ? Sans doute…
  24. C’est quand que tu passes chez Busnel ? Jamais.
  25. Ton titre, là, t’es sûre? S’il y a une chose dont je suis sûre c’est bien de mes titres. Je suis même passée dans un magazine littéraire grâce à eux (égo trip)
  26. Je crois que tu ne sais pas te vendre. Il doit y avoir de ça.
  27. J’aime pas trop lire les gens inconnus, j’ai toujours peur de me tromper. Faut pas te forcer.
  28. Moi, je boycotte Amazon pour les livres (mais pas pour le reste) et les tiens je ne les ai pas vus à la Fnac… c’est dommage quand même… Oui, c’est dommage.
  29. Moi je ne lis que du Grimaldi/Bussi/Lévy/Musso/Pankol (au choix rayer la mention inutile) et rien d’autre. Beh, c’est bien…
  30. Auteure ou autrice ? Je m’en fous du moment que je peux continuer à écrire.
  31. Avec l’auto-édition, n’importe qui peut éditer, alors comment tu sais que le livre est bien ? Tu ne le sais pas et c’est un peu comme faire Pékin Express tout en restant sur ton canapé et pour beaucoup moins cher.
  32. Et donc, tu connais Amélie Nothomb ? Beh, non.
  33. Rien à faire, j’ai pas réussi à lire ton livre, tu me fais un résumé ? Beh voyons
  34. Ah, c’est vous l’Écrivaine… (avec un regard de haut en bas) En vrai dans ma tête je fais un doigt d’honneur.
  35. Un jour, tu vas y arriver ! À quoi ? 😉
  36. Moi j’ai un copain qui a écrit un livre et qui a été édité chez Untel, tu connais? Non jamais entendu parler
  37. Tu devrais peut-être essayer… Non.
  38. Quand même, c’est dingue ça que tu ne trouves pas d’éditeur… No comment.

Je crois qu’en cherchant bien, je pourrais tout à fait trouver d’autres petites phrases….

Pic by Andrew Neel on Unsplash

9 commentaires sur “Tout ce qu’on m’a dit

  1. Rhoooo j’ai bien du t’en poser une ou deux de ces questions !😜
    J’aimerai bien que tu fasses aussi une liste des questions que tu aimes entendre, voir si je suis mieux tombée sur ces coups là!

    Aimé par 1 personne

  2. « Le bonheur des uns  » de Daniel Cohen illustre parfaitement tout ça , on retrouve toutes les questions auxquelles tu sembles confrontée
    le synopsis:
    Léa, Marc, Karine et Francis sont deux couples d’amis de longue date. Le mari macho, la copine un peu grande-gueule, chacun occupe sa place dans le groupe. Mais, l’harmonie vole en éclat le jour où Léa, la plus discrète d’entre eux, leur apprend qu’elle écrit un roman, qui devient un best-seller. Loin de se réjouir, petites jalousies et grandes vacheries commencent à fuser. Humain, trop humain ! C’est face au succès que l’on reconnait ses vrais amis… Le bonheur des uns ferait-il donc le malheur des autres ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.