À quoi bon …

À quoi bon disait Olivier dans son dernier article. À quoi bon écrire si ce n’est pour être lu. À quoi bon avoir un blog et diffuser des textes qui ne rencontrent personne ? Il y a peu de temps, quand j’ai dû renouveler le nom de domaine du blog, je me suis posée les mêmes questions. À quoi bon ?

Et puis, j’ai entré le code de ma carte bleue et payé les quelques euros annuels qui me permettent d’avoir une adresse qui porte mon nom en entête de ce blog. Encore un an et après, prfft … Encore un an parce qu’il parait qu’il faut un site auteur pour se faire connaître. Je pense plutôt que ta page auteur elle est utile quand tu es connu, parce que sinon, elle est invisible.

Encore un an et après prfft… parce que ça prend du temps d’écrire, de trouver des sujets qui pourraient intéresser des lecteurs éventuels dont je ne sais pas grand-chose puisqu’ils ne laissent pas de trace de leur passage. Parler à nouveau de la Quinqua Power ? Revenir sur les errements de l’auteure anonyme que je suis ? Parler de rien ? De tout ? Déposer des bribes de romans ou des micro nouvelles ? De ce qui me meut mais ne vous meut pas ? De ce qui vous meut mais qui ne me parle pas ? Ça prend du temps de culpabiliser parce que tu n’as rien écrit depuis dix jours. Je me dis que sans doute l’exercice du blog est-il en train de disparaître sous le rouleau compresseur des réseaux sociaux où tout est rapide, futile et pré digéré. Ou alors sont-ce mes textes qui ne sont pas bons ? Ici, j’ai beaucoup essayé et beaucoup testé aussi et rien ne semble convenir à un lectorat friand d’éphémère.

Je dois bien avouer que les statistiques sont en berne, un peu comme l’économie française et sans doute le moral des troupes. Peu de gens aujourd’hui laissent des commentaires et quand je regarde les dizaines que j’avais il y a dix-huit mois, ça me donne juste envie de tirer les volets et de ranger le blog dans un tiroir, le laisser prendre la poussière. Moi aussi, je dis, à quoi bon.

Mais vous en reprendrez au moins pour une année entière. Prochaine échéance de la carte bleue : septembre 2021 ! Allez, sans rancune …

La photo n’a aucun rapport ? Beh c’est comme ça.

9 commentaires sur “À quoi bon …

  1. Ben moi je me désespère aussi pour toi … et pour moi aussi finalement parce que tes textes ici sont quand même beaucoup beaucoup plus riches que les instants fugaces des réseaux sociaux. Après si tu transformes ton IG en une version plus longue , à la manière d’un V Lahouze ou d’un BBeaulieu qui partage maintenant de son IG vers son blog … qu’importe Le site si il y’a matière à ressentir des émotions 😉

    Aimé par 2 personnes

  2. Ouf, encore un an !
    Je ne commente pas souvent mais j’apprécie plein de choses, les vracs, les quinqua power (quinqua moi aussi), les devoirs de week-ends, les doutes, les jolis moments, les histoires, les textes « pour rien ». Et je ne suis pas sur Instagram, si tu pars là-bas, je te perdrai !
    Mais pas de pression : aucun reproche si tu ne publies rien, il ne manquera rien à ma journée, en revanche ce sera pour moi un petit bonheur du jour « en supplément » les jours où je trouverai un post.
    Bonne année supplémentaire à ce blog !

    Aimé par 1 personne

    1. Non, je ne suis pas de celles qui pensent qu’IG peut remplacer un blog. Si je pars d’ici, ce ne sera pas pour changer quoi que ce soit à IG qui restera ce qu’il est : un journal d’émotions du jour. Bisous et merci de ton passage.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.