Quinqua Power : les commandements

J’ai décidé pour cette fin d’année de faire un petit tour dans mes archives. Beaucoup de nouveaux abonnés sont arrivés sur ces pages récemment et je pense qu’ils ne connaissent pas les articles sur la Quinqua Power. Depuis qu’ils ont été écrits, quelques unes d’entre vous sont passées par là, alors j’attends vos commentaires. Lequel est votre commandement préféré ?

Quinqua Power – Définition : De Quinqua (diminutif de quinquagénaire, personne qui a entre 50 et 59 ans) et Power : mot anglais signifiant « pouvoir » ou « force » de quelque chose ou quelqu’un. La quinqua power est une force spécifique aux femmes ayant atteint 50 ans.

C’était un lundi soir pour notre séance de yoga hebdomadaire. C’était il y a une éternité, au temps où l’on croyait que cette histoire de confinement c’était du passé. « Mais oui, je suis fière d’être une quinqua » ai-je lancé pendant un asana un peu plus compliqué que les précédents. Face à moi, une femme de mon âge a froncé le nez, qu’elle a en outre très joli. « Moi pas trop » a t-elle répliqué. L’heure qui a suivi, alors que je soufflais consciencieusement pour délier chacun de mes muscles, j’ai pensé qu’il serait bon de remettre à l’honneur ce premier article paru en 2018.

Les commandements de la quinqua :

1- Tu occuperas le territoire : Et le territoire de la quinqua, n’en déplaise aux autres catégories est XXL et ne se résume plus à « boulot, école des enfants, trajet en voiture, dodo ». En ce qui concerne ma vision d’occuper le territoire, je ne l’ai pas encore trouvée mais elle se loge dans de minuscules choses : plus personne ne me pique la place dans la file du supermarché (au pire, on me demande l’autorisation de me passer devant en prétextant « j’ai un train dans cinq minutes ») et sur le dance-floor, je me moque éperdument de ma façon de gesticuler et du coup, j’occupe un territoire plutôt vaste que personne ne songe à empiéter (parce que j’écrase les pieds sans dire pardon). Et puis quoi de mieux que de rire fort pour occuper le territoire ?

2- Tu forceras le respect :  Tu es celle qui a connu les voyages de sept heures en voiture sans que papa ne s’arrête une seule fois, sans qu’aucun enfant ne soit accroché à l’arrière (et même les adultes à l’avant) et que même, des fois, ton frère dormait sur la lunette arrière et ta sœur au sol. Tu es celle qui a connu les voitures remplies de fumée de cigarette (même quand il y avait des enfants), celle qui ne lisait pas la liste des ingrédients sur les paquets de bonbons et se foutait complètement qu’il y ait des E machin), celle qui a connu la télé en noir et blanc, avec une seule chaine dont les émissions débutaient à 19 heures. Tu es celle qui a pris la pilule et fumé en même temps sans que personne ne trouve rien à redire, celle qui a commencé à aimer en pleine crise du Sida, celle à qui on a mis un stérilet tant décrié aujourd’hui, et qui ne te permet pas de savoir si tu es ménopausée ou en pré ménopause, de toute façons ça ne change pas grand-chose, ça fait plusieurs années que tu n’as pas vu le bout du nez de tes règles.

3- Tu diras le fond de ta pensée : plus on vieillit plus on s’approche de l’essentiel. Et on le dit. À cinquante ans tu es prête à faire la révolution et surtout la tienne, celle qui porte ton nom, It’s up to you! Et puis, prendre des pincettes, tu l’as fait pendant trente ans alors maintenant, basta. Tu dis les choses parce qu’après, ça va beaucoup mieux.

4-Tu afficheras ta force tranquille : alors que les jeunes mamans courent dans tous les sens et crient beaucoup, tu es celle qui ne moufte pas quand à 22 heures ton fils n’est pas encore couché, quand il te dit le dimanche à 18h que le lendemain il a une interrogation de maths et qu’il faudrait se mettre à bosser. Tu ne dis rien quand une maman vante les mérites de son fils qui a une moyenne générale de 14, tu souris parce que tu as été celle qui se rassurait aussi en regardant le cahier de notes des enfants, et puis tu as compris que les notes, ça ne sert pas à grand-chose grâce à tes grands enfants, alors tu fous la paix au dernier et tu souris en regardant ses notes. Tu ne dis rien non plus quand une jeune femme monopolise l’attention ou que ses dents rayent le parquet (parce que tu as été elle aussi), tu souris quand elle te parle de développement personnel ou de sortir de ta zone de confort, de la magie qui se trouve là, un peu en dehors, et puis tu tournes les talons (faut pas exagérer, le développement personnel, à force c’est saoulant et ça ne concerne que les trentenaire et les quadra)

5- Tu honoreras ton corps : salle de sport, marche, natation, régime équilibré, yoga, méditation, épilation, salon de coiffure, randonnée, surf, crème ultra riche anti tiraillement, mascara extrême allongement des cils. (À l’intérieur de cette énumération se trouve une pub, payée par Franck Provost, l’as-tu trouvée?)

5- Tu riras beaucoup : d’abord parce que ça fait du bien, mais aussi parce que c’est le meilleur anti ride bio que je connaisse. Parce que ça fait moins de dégâts sur le mascara et que les rides que le rire provoque sont plus jolies.

6- Tu resteras sexy : Plus on vieillit plus on fait le tri dans les apparences et je crois que ça a du bon, l’authenticité mais rester sexy, pour soi, ça n’a pas de prix (mon idée du sexy n’est absolument pas la même que celle de mon mari, et je m’en fiche)

7- Tu cultiveras ton mystère : Moi par exemple, je dis que j’ai 52 ans et une double vie, mon interlocuteur se perd en conjectures : OK elle ne triche pas sur son âge, mais qu’en est-il de sa double vie ?

8- Tu rêveras encore : parce que tout reste possible à cinquante ans. Il peut s’agir de petits ou de grands rêves et parfois, c’est un pas grand-chose qui change tout. Il n’est pas interdit de se réinventer et de réenchanter son quotidien, mais personne ne le fera pour toi. Ça, à ton âge tu l’as bien compris.

9- Tu suivras ta passion: que tu aimes les chansons vintage que nous piquent les quadras en piaillant qu’elles ont grandi dessus (non, mais t’as qu’à croire, t’avais à peine trois ans) ou que tu adores le tricotin, fais ce qu’il te plait, sans te soucier du regard des autres, au moins pour te faire plaisir et être heureuse. Le bonheur, même s’il n’est pas le plus intéressant en littérature, c’est quand même ce qui nous anime le matin.

10- Tu ne renonceras pas : Jamais, à aucun prix! Tu ne renonceras ni à l’amour, ni à la joie, ni à mettre des jupes courtes ou porter les cheveux longs, même si les magazines prétendent que passé un certain âge, ça ne se fait pas. Ni à faire des couleurs jusqu’à 70 ans si tu en as envie. On verra quand elles auront cinquante ans, celles qui écrivent dans les magazines féminins, ce qu’elles feront !

11- Tu garderas des yeux d’enfants : Tu dessineras sur les fenêtres, tu sauteras dans les flaques, tu t’émerveilleras encore sur le chant des oiseaux qui pourrissent tes nuits, tu regarderas les traces des avions dans le ciel en pariant sur leur destination (ah bon, il n’y a que moi qui fais ça ?), tu feras des courses de gouttes d’eau et tu jouera à cache-cache avec ta chienne.

Et toi, tu me dis ce que tu feras pour garder tes yeux d’enfant…

Pic by Gabriela Clare Marino on Unsplash

10 commentaires sur “Quinqua Power : les commandements

  1. En bonne quinqua je me reconnais bien! Mes yeux d’enfant s’émerveillent à chaque fois devant un beau paysage, une fleur, je joue avec mon chat, je pique des fou rires avec M.Mari …. et je profite de la vie!

    J'aime

  2. Flûte, il me reste encore des progrès à faire pour être pleinement quinqua (pourtant cela fera 3 ans demain que je le suis), je râle encore quand les devoirs ne sont pas faits le dimanche à 22h (oui, à 18h on est encore large et de toute façon personne n’est couché, à part moi peut-être, avant 23h), je suis encore en plein développement personnel (et ça me fait du bien), ça c’est pour le point 4. Et le point 3 aussi.
    Je ne crois pas forcer le respect, plutôt avoir l’air de participer à des discussions d’ancien·ne·s combattant·e·s quand je raconte les trajets en voiture, la clope fumée par mes parents y compris dans ma chambre etc.
    En revanche, je suis complètement quinqua des points 8 à 11. Avec la course à pied qui rentre plutôt dans la catégorie « je me fais plaisir » que « je prends soin de mon corps », mon corps ayant la gentillesse d’être encore un fidèle serviteur. Avec un voyage dans le Sahara avec les enfants pour fêter ma promotion au rang de quinqua. Avec des crayons de couleur pour dessiner sans aucune prétention d’être exposée un jour. Avec des cheveux très longs sans teinture. Avec les pieds dans les flaques d’eau, je me le suis autorisée il n’y a pas si longtemps avec la course à pied sur les chemins (le trail). D’ailleurs je ne vais pas tarder à filer, les flaques m’attendent !

    Aimé par 1 personne

  3. J’aimerais être plutôt tout au delà de ton numéro 7. Cette année cela va être un Noël très spécial pour pleins de raisons en plus de ce P*de virus, j’ai commencé à dessiner sur mes fenêtres et j’en retire une réelle satisfaction, je n’ai fait qu’une fenêtre pour le moment, mais je vais continuer parce que c’est beau et je me répète à longueur de journée « whoua c’est beau, et c’est moi qui l’ai fait ! ».
    Cap 😘😘

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.