En vrac et pas dans l’ordre

Le mois de mars touche à sa fin et je voudrais vous signaler que j’ai écrit 4 articles de blog. Oui, je sais il y a quelques années, c’était 4 par semaine… Mais il faut voir l’évolution où elle se trouve et depuis six mois on était plutôt à un article par mois, donc j’ai décidé de m’autocongratuler. En toute honnêteté, je ne suis pas beaucoup plus présente sur IG ou Fb. Peut-être que je fais une détox sans le savoir. Allez savoir !

Il parait qu’il faut voir le vase à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, savoir dénicher chaque joli moment qui passe et se satisfaire de presque rien, il parait que ça peut pas faire de mal.

Notre ado de fils est (selon les dires de ses frère et sœurs) un ado des villes. Eux, étaient des ados de campagne qui rentraient crottés à pas d’heure, qui crapahutaient dans les arbres et allaient nourrir les vaches du voisin. Lui, il va chercher un tacos ( je mets le s même s’il n’en achète qu’un) (enfin, je crois) (je suis pas là pour vérifier), prend le bus avec ses potes pour aller le manger face à la mer, rentre en bus, dort chez son copain et rentre le lendemain (en bus). Bien sûr ce n’est pas extraordinaire. C’est la vie de tous les gamins qui vivent en ville, mais bon, ses frère et sœurs trouvent qu’il a trop de la chance. Moi je culpabilise un peu parce que les bouses de vaches, les foins et le grand air ça pourrait avoir du bon, mais je me résonne : Mister T déteste se salir les mains (depuis toujours) (ou du moins le toujours que nous lui connaissons), sent les mauvaises odeurs avant qu’elles n’aient atteint les narines de quiconque et dans l’expression « le grand air », le problème c’est le mot « grand ». Si le paysage est trop large, ça l’angoisse parce qu’il ne voit pas. Donc tout va bien dans le meilleur des mondes, chacun est à sa place (et les vaches sont bien gardées).

Et nous ? Beh son père et moi retrouvons une nouvelle jeunesse, et elle est plutôt pas mal. Au début, je pensais que ça allait être horrible quand nous n’aurions plus d’enfants à la maison puisque nous avions accueilli le premier à 21 ans, saurions nous faire sans? Je craignais qu’on n’est plus rien à se dire, qu’on n’ait du mal à se supporter. Beh non. On sait être à deux. Et c’est même très agréable (surtout quand l’ado rentre).

J’ai replongé mes doigts dans la terre pour planter des herbes aromatiques. Dans mon ancienne vie mon potager faisait 15 mètres carrés. Dans ma vie d’ici il mesure 50 cm sur 25, mais c’est toujours ça (rappel : histoire du verre à moitié plein). J’y ai mis du persil, de la ciboulette, du thym, du basilic (que j’ai décanillé hier pour cause de pâtes au pistou) et de la sarriette (que je n’utilise jamais) (mais c’est joli).

Dans mon prochain roman inédit (celui qui a Papillons dans le titre) il est beaucoup question de générique : tant qu’il n’y pas eu de générique de fin, c’est que c’est pas la fin. J’aimais bien cette idée venue de je ne sais où. Un matin en me levant j’ai pensé qu’il fallait donc un générique à cette histoire. Ainsi, après les bandes annonces, vous aurez droit au générique. J’ai écrit une chanson (sans avoir besoin de l’atelier) (voir posts précédents) que je vais essayer de faire mettre en musique et de chanter si personne d’autre ne veut s’y coller (mais ce serait mieux si c’était un mec qui chantait, donc wait and see). À la fin du livre il devrait y avoir un QR code qui permettra d’écouter la chanson. Enfin, moi je dis ça, mais il va peut-être falloir que j’en parle à mon ÉDITRICE … maintenant, c’est elle qui décide.

Voilà, c’est tout, je vous laisse avec votre verre à moitié plein. Des bises

3 commentaires sur “En vrac et pas dans l’ordre

  1. Génialissime idée ! Je ne t’ai jamais entendu chanter, je ne vais donc pas me prononcer sur le fait que ça soit toi ou un homme, mais l’idée du générique est excellente. Tu vois pas que tu fasses un top 50?!

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.