Pandi panda

Mercredi dernier nous avons fêté nos beaucoup d’années de vie commune. Je me suis dit qu’encore cette année l’anniversaire allait être particulier. Particulier dans le sens pas top. D’abord parce que ma super amie est venue me demander comment j’allais sous prétexte que ça faisait une petite semaine qu’elle n’avait pas de mes nouvelles. Et comment tu vas ? Et s’il te plait ne t’endors pas. Reste avec moi, on a plein de choses à se raconter. Tu m’as tellement manquée. Je vois que vous êtes jalouses de ma copine, mais je vous la prêterai volontiers si je savais comment faire. Je tournais et je virais dans le lit et en bas, Brooklyn a dû l’entendre. Elle s’est mise à hurler, comme ça, pour le plaisir. Elle hurlait vraiment fort pour que je l’entende mais ChériXhéri et aucun de nos enfants ne l’a entendue, j’ai fourré ma tête sous ma couette et fait comme si elle n’existait pas. Tout de même, j’ai trouvé qu’elle hurlait, genre, à la mort. Et c’est qui qui va mourir d’après toi ? M’a demandé ma pote. J’ten foutrais moi des potes comme elle.

Étonnamment le réveil a sonné juste après que j’aie fermé les yeux. Genre une demi heure après. Du coup, je ne les ai pas ouverts et j’ai murmuré, la bouche pâteuse à souhait un « joyeux anniversaire mon amour » resté sans réponse. Au prix d’un énorme effort, je leur ai demander de s’ouvrir (à mes yeux). Je leur ai promis que s’ils le faisaient je leur réservais une jolie surprise pour la journée. Je sais pas moi, un peu de khôl pour changer, ça vous dirait? Ça leur a dit.

J’ai découvert que j’étais seule dans le lit. Sur mon téléphone l’heure qui s’affichait m’a laissé perplexe, le réveil avait sonné depuis plus d’une heure, genre deux heures et demi. La journée d’anniversaire commençait bien. Sans doute que Brooklyn hurlait à sa mort.

Et ? Beh rien. ChériChéri était parti. Faut dire qu’il m’avait prévenu : j’ai un rendez-vous super tôt à Mont de Marsan demain. Mais j’avais oublié. Le reste de la journée s’est poursuivi et elle ressemblait étrangement à toutes les autres. J’ai rangé le salon, me suis préparée, me suis installée à mon bureau. J’ai bu une gorgée de jus de pomme, croqué dans une madeleine et attendu un appel de sa part. Ah, à part une chose que je ne fais jamais : j’ai mis le khôl sur mes yeux. Je me suis dit qu’à ce rythme là je ferai tout aussi bien de l’appeler, mais quelque chose m’en empêchait : sa grand-mère assise sur un muret dans la cour de la prison de Cuenca. Elle me fixait de ses yeux noirs genre « tu vas me laisser croupir ici ? Tu m’avais dit que tu me sortirais d’ici en moins de deux, je te signale que ça fait beaucoup plus de deux. »

À midi les enfants m’ont demandé ce que je voulais manger. Je les ai trouvés chou : il voulait me faire une surprise ! « parce que nous on mangerait bien un sandwich de Patxi et un paquet de chips ». Je crois que j’ai fait gloups. Un paquet de chips et un sandwich pour un anniversaire, c’était rude tout de même, sachant qu’il y a, quoi, deux ans ? Une éternité, nous mangions dans un gastro à cette occasion. Pourtant, ils semblaient tellement heureux que nous sommes allés les chercher et nous les avons dégustés devant Freaky Friday. Trente minutes avant la fin, la grand-mère s’est mise à brailler que c’était toujours pareil avec moi, que je l’abandonnais dans le fond de son cachot à la première occasion, que sa fille avait raison, je n’étais vraiment pas la belle-fille idéale. J’y suis retournée.

Le soir, quand il est rentré il m’a demandé « alors ta journée? ». « Top » j’ai volontairement omis la comédie de sa grand-mère et les paroles de sa mère (je ne suis pas certaine qu’il ait compris de quoi je parlais). Je me suis concentrée sur le repas du soir : saumon croustillant à la mangue et sa poignée de riz sauvage.  » Dis donc, tu nous prépares un festin ce soir », il a dit.

En mangeant le saumon croustillant et sa poignée de riz sauvage il a ajouté « C’est bizarre, toute la journée, j’ai eu l’impression que j’oubliais un truc »… et moi, j’ai fait une moue qui voulait dire que je ne voyais pas du tout ce qu’il avait pu oublier.

Et puis de toute façon mon khôl avait coulé et je ressemblais davantage à un panda qu’à une amoureuse.

Pic by Lucas W on Unsplash

2 commentaires sur “Pandi panda

  1. Lol pour la chute ; moins lol pour le retour de Celle Dont On Ne Doit Pas Dire Le Nom. ( on a vu le dernier épisode d’Harry Potter hier soir, il y aurait t’il une influence ?)
    Quand même si tu arrives e à les repousser pour une certaine durée même courte , c’est que les sortilèges utilisés sont un peu efficaces . Il faut donc amplifier l’effet des sortilèges et en apprendre de nouveaux . Par contre tes mesures de protection ont l’air totalement inefficaces 😉. Pire elle doit trouver sa force dedans .
    L’apprenti professeur contre les forces du mal que je suis peut te proposer de nouveaux sortilèges…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.