Les Mèreveilleuses, le retour…

C’est l’histoire des Mèreveilleuses
.
Elle s’appelle Mathilde, mais elle pourrait s’appeler Sylvie, Christelle ou Chrystel, Sandra, Catherine, Marie-Aline, Tine, Caroline, Anne-Sophie, Laëtitia, Corinne, Isabelle, Arlette, Barbara, Natacha ou Élise.
.
Il s’appelle Tien Sinh, mais il aurait pu s’appeler Tao, Léo Dourga, Dhejy, Marius, Guillaume, Garance, Camille, Marc, Paul, Marie, Clémence, Tanh, Isaure, Timéo ou Nathan.
.
Les Mèreveilleuses c’est leur histoire et celle de centaines d’autres enfants et parents qui s’attendent à des milliers de kilomètres ou simplement, au bout du département.
.
C’est une histoire d’amour, une histoire universelle et si ça vous dit, je vous la raconterai à Villeneuve sur Lot, le week-end prochain au festival littéraire #villeneuveselivre

Si vous êtes dans le coin, que vous venez voir David Foenkinos, Clélia Ventura, Laure Manel ou Zoé Brisby, n’hésitez pas à passer me voir. Vous ne pourrez pas me manquer, je serai celle qui sourira de travers, aura froid (le trac me donne des frissons) et vous regardera avec de grands yeux tout ronds pour vous hypnotiser et vous forcer à approcher de moi. Pas besoin d’acheter mes livres (enfin, si vous en avez envie, je ne vous en empêcherai pas) (oui, il y aura aussi Semer des Graminées), vous pouvez simplement venir me dire « bonjour, comment tu vas depuis le temps ? »

Les Mèreveilleuses n’a pas eu la vie qu’il méritait, et cela, bien qu’il ait été sélectionné par Mazarine lors du Mazarine Bookday où il n’a pas gagné mais à sa décharge, cette année-là, en 2019, personne n’a gagné.

Alors qu’il devait être publié aux Éditions Lemart, j’ai stoppé sa publication en auto édition et stoppé la pub autour de lui. Et comme chacun le sait, sans visibilité virtuelle, pas de vie dans la vraie vie. Je l’ai laissé dormir quelque part puisque j’ai aussi stoppé sa parution aux dites éditions. Alors, mon penchant personnel pour l’auto flagellation n’a pas tardé à entrer en scène dans son vêtement flamboyant, avec sa grosse voix tonitruante et comme ce livre n’avait eu que peu de retours sur Babélio ou Amazon, je me suis mise à penser qu’il était nul. Bientôt, je n’en ai plus parlé. Et puis, une éditrice a demandé à le lire, et une autre. Et puis le festival du livre auquel j’ai été invitée à participer a demandé à ce que je le présente. Alors je me suis dit que peut-être, ce serait bien que je le rende à nouveau disponible en auto édition. Vous en pensez quoi ?

AFFAIRE À SUIVRE….

Voici quelques commentaires de Les Mèreveilleuses sur Amazon qui comptabilise une note de 4,7 (pour un livre nul, c’est pas si mal!!)

*Merci Brigitte, j’aurais tellement aimé faire des salons à tes côtés sous la même bannière…

7 commentaires sur “Les Mèreveilleuses, le retour…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.