Moi, j’aime

Marcher pied nus dans l’herbe quand elle a trop poussé,

Rouler la fenêtre ouverte et chanter à tue tête,

Regarder les couleurs changeantes du ciel au couchant,

Faire des bisous dans le cou des enfants

Poser mon doigt au dessus de ta lèvre, dans le creux spécialement créé à cet effet.

Moi, j’aime

Regarder la flamme vacillante de la bougie danser dans la nuit et m’émerveiller de sa force

Me coucher dans des draps propres,

Patasser, malaxer, touiller, découper, cuisiner,

Me promener chez un libraire, Aller à la pharmacie, déambuler au marché, courir sur la plage

Les regarder sourire, les regarder grandir, ne pas les voir partir,

Moi, j’aime

Les rideaux tirés en plein après midi et la lumière qui passe tout de même

Ecouter du Bach surtout lorsqu’il se joue sur un violoncelle.

Sauter dans les nuages qui jouent dans le ciel,

Me lever tôt pour rêver,

Les savoir endormis quand les oiseaux piaillent au dehors

Moi, j’aime

L’été et ses longues soirées, le nez dans les étoiles et les lèvres dans un liquide rosé

La pluie quand je suis à l’abri et le soleil quand je suis à l’abri aussi

Les graffitis colorés et les mots d’amour qui décorent la ville.

les mots qui dansent jusqu’à former des phrases pour devenir un livre

Mais moi, ce que j’aime par dessus tout,

c’est les savoir heureux.

3 commentaires sur “Moi, j’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.